Coupe du monde 2018 : qu'est-ce qui se cache derrière la hype du maillot du Nigeria, revendu à prix d'or

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

CARTON - Avant chaque Mondial, la bataille du plus beau maillot de la compétition fait rage entre les différentes nations qualifiées. Cette année, le Nigeria a très rapidement fait l'unanimité avec sa tunique domicile ornée de plumes blanches et noires sur une base verte et blanche.

On connaît déjà le champion du monde des maillots. Avant même le début de la compétition, qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet prochains, la panoplie du Nigeria a été élue plus belle tunique de la compétition par le site d’informations sportives Sky Sports. La tenue des Super Eagles rencontre d'ailleurs un succès sans précédent auprès des amateurs de ballon rond, avec près de trois millions de précommandes enregistrées fin mai par l’équipementier Nike. 

Mieux, lors de sa mise en vente en début de semaine, la marque a très vite été en rupture de stocks, en l’espace de seulement quelques heures. Conséquence directe, le fameux maillot des hommes de Gernot Rohr a rapidement trouvé sa place sur les sites de reventes en ligne type Ebay, à des prix complètement délirants pouvant notamment atteindre 300 euros.

Un hommage à l'équipe de 1994

Cet engouement s’explique par les motifs de type chevron, ressemblant, selon Nike, à des "plumes abstraites", qui figurent sur toute la tunique. Des motifs qui représentent la devise du Nigeria : "Naija", signifiant en argot nigérian à la fois l’audace, la vitesse, l’amusement et l’élégance. Il est également synonyme d’optimisme pour l’avenir de la nation. 

Comme le précise l'équipementier dans son long communiqué sur son site officiel, ce kit domicile "rend hommage subtilement au maillot 94 du Nigeria", à savoir la première équipe nigériane à s'être qualifiée pour une Coupe du monde. Lors de cette compétition, aux Etats-Unis, les Rufai, Keshi, Sunday Oliseh et Jay-Jay Okocha s'étaient hissés en huitième de finale, chutant face à l'Italie de Roberto Baggio (2-1), futur finaliste malheureux face au Brésil.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter