VIDÉO - Coupe du monde 2018 : tout savoir sur la Corée du Sud

FICHE D'IDENTITÉ - Du 14 juin au 15 juillet prochains, le monde entier va vivre à l'heure de la Coupe du monde, 21e du nom. Avant le coup d'envoi de la compétition, LCI passe en revue l'ensemble des 32 pays qualifiés. Place à la Corée du Sud.

Leur présence est devenue une habitude. Depuis 1986, et ce sans discontinuer, la Corée du Sud est présente pour le plus grand des rendez-vous de la planète foot, la Coupe du monde. Le Mondial 2018, qui se déroulera en juin prochain en Russie, ne déroge pas à la règle. Tae-Yong Shin et sa bande sont venus à bout d’un premier tour de qualifications en réussissant un sans-faute (8 victoires en 8 matchs) dans un groupe très modeste composé du Liban, du Koweït, de la Birmanie et du Laos. 


Les choses ont été plus complexes lors du second tour, avec des adversaires tels que la surprenante Syrie ou encore l’Iran, qui finira premier de la poule. Les Sud-Coréens vont néanmoins réussir à empocher la deuxième place du groupe, directement qualificative pour la Russie. Accompagné du milieu de terrain de Swansea Ki Sung-Yong ou encore du milieu offensif d’Augsbourg Ja-Cheol Koo, la star du football asiatique Heung-Min Son a été l’homme fort de ces qualifications avec huit buts et 3 passes décisives.

Un groupe très (trop ?) relevé

Au Mondial, nul doute que les Guerriers Taeguk compteront énormément sur l’ailier de 25 ans, qui a pris une nouvelle dimension depuis deux ans à Tottenham. Auteur de 12 réalisations et 5 offrandes en 34 rencontres de Premier League cette saison, le natif de Chuncheon devra maintenir ce niveau de forme pour faire face à l’Allemagne, tenante du titre et grandissime favorite, le Mexique et la Suède, tombeuse de l’Italie en barrages des éliminatoires. Avec pour rêve d’accéder aux huitièmes de finale de la compétition pour la première fois depuis 2010.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter