Coupe du monde en Russie : fumer un joint ou prendre de la cocaïne dans les stades ? Possible grâce à un certificat médical

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

LA COUPE DU MONDE DE POUTINE – La Russie accueille du 14 juin au 15 juillet le Mondial. Un événement crucial pour le chef de l'Etat, qui a bien l'intention d'utiliser le sport comme instrument de "soft power" afin de promouvoir son autorité. Aujourd'hui, zoom sur une autorisation étonnante accordée à certains spectateurs : consommer de la drogue.

C'est une loi peu commune dévoilée en février dernier mais qui est revenue sur le devant de la scène ces derniers jours. Il sera possible d'assister au match de son équipe nationale en consommant de la drogue telle la marijuana, la cocaïne et l’héroïne, sera possible lors du mondial de foot en Russie. Mais, pour être en règle, le consommateur devra posséder un certificat médical traduit et certifié en russe.

Cette loi née en 2014 regroupe désormais cinq pays de l'ex-URSS dont la Russie dans une Union économique eurasiatique (UEEA) pour définir des lois sur différents sujets (la médecine, les fleurs ou encore les animaux) et l'une d'entre elles autorise les touristes visitant l'un des cinq pays à transporter "des narcotiques, des drogues hallucinogènes et d'autres substances dures" dans une quantité limitée.

Plus compliqué de boire une bière à l'extérieur...

Au total, ce sont près de 383 produits qui sont autorisés par l'UEEA, alors qu'il est strictement interdit de fumer dans les stades. Les personnes médicalement autorisées à transporter des substances dures devront donc faire preuve d'ingéniosité. Cette règle peut prêter à sourire mais elle inquiète le comité d'organisation de l'événement.


Celui-ci a tout de même précisé que le personnel de sécurité effectuera une fouille à l'entrée des stades pour s'assurer qu'aucune substance illicite n'entrent à l'exception de celles prescrites par un médecin. "Tout ceci est mal, je suis choqué" s'est indigné le responsable des narcotiques du ministre russe de la Santé russe dans le quotidien. Les choses pourraient même dégénérer selon lui, car de la bière sera également vendue dans les arènes. 


En revanche, boire une bière à l'extérieur du stade pour fêter la troisième mi-temps pourra aussi être problématique car le gouvernement russe a annoncé qu'à Moscou, les boissons "alcoolisées et rafraîchissantes" vendues dans des contenants en verre seront interdites autour des stades et des fan zones. Une règle qui pourrait concerner les 10 villes accueillant les matchs de la Coupe du Monde 2018. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter