Coupe du monde : les ultimes conseils de prudence aux supporters

Coupe du monde : les ultimes conseils de prudence aux supporters

FOOTBALL - A l'approche de l'ouverture du Mondial, les autorités des pays participants multiplient les messages de prévention à destination de leurs ressortissants et ce, malgré les efforts du Brésil pour assurer la sécurité lors de l'événement.

Dilma Rousseff a beau avoir mis les moyens pour renforcer la sécurité pendant le mondial, le Brésil continue de pâtir d'une réputation dangereuse. A quelques jours du coup d'envoi de cet événement planétaire, les autorités des différents pays participants multiplient les mises en garde à l'adresse de leurs ressortissants près à s'envoler vers le mythique stade Maracanã ou les plages de Copacabana.

Au Japon, l'un des pays les plus sûrs au monde, les taux de criminalité affichés par les mégalopoles brésiliennes inquiètent. Citant les trois villes hôtes des matches de l'équipe du Japon, le ministère des Affaires étrangères, cité par Courrier International qui reprend le magazine nippon The Diplomat, note que “Recife, Natal et Cuiabá ont des taux de criminalité respectivement 43, 31 et 51 fois plus élevés que le Japon.” Et les autorités d'insister sur les conseils de prudence envers leurs ressortissants, tels que : "Restez calme, bougez lentement et faites ce que l'on vous dit”.

Un Guide des supporters

Mais le Japon, n'est pas le seul à mettre en garde les fans de football. Tout comme la Belgique, la France invite ainsi les supporters à signaler leur voyage aux autorités. Le site Ariane permet ainsi aisément de faire connaître au ministère des Affaires étrangères son déplacement. Un signalement qui permettra notamment d'être contacté par les services de l'ambassade en cas de crise dans le pays de destination.

Le Quai d'Orsay a également édité un Guide des supporters qui passe au crible les règles de sécurité à observer pour s'assurer le meilleur voyage possible. Conseils en termes de santé, produits prohibés à la douane, adresses et numéros de téléphone utiles ou encore attitude à adopter pour éviter de se mettre en danger, l'épais document s'avère très complet. Pêle-mêle, il conseille d'éviter les promenades seul le soir, les signes ostentatoires de richesse ou rappelle que la dernière attaque mortelle de requins sur la plage de Boa Viagem a eu lieu en 2013. Et en cas de besoin sur place, le ministère rappelle que des policiers français seront présents aux abords des stades dans lesquels l'équipe de France jouera. Au cas où.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.