Coupe du monde : Podolski et l'Allemagne veulent gagner, ''pour Schumacher''

Coupe du monde : Podolski et l'Allemagne veulent gagner, ''pour Schumacher''

MONDIAL 2014 - A quelques jours du premier match de la Mannschaft, Lukas Podolski a rendu hommage à Michael Schumacher, son ''ami'', toujours plongé dans le coma depuis son accident de ski. Et il annonce que son équipe veut remporter la Coupe ''pour lui donner de la joie''.

C'est bien connu, le football se joue à onze, et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne. Alors rien de plus normal pour un Germanique de vouloir aller au bout, même si cela n'est plus arrivé depuis 1996 et l'Euro 1996 en Angleterre. Sauf que cette fois, la Mannschaft a une motivation en plus, à en croire Lukas Podolski : ''On veut gagner le Mondial pour Michael Schumacher'', a annoncé l'attaquant d'Arsenal.

C'est ce samedi, en conférence de presse avant d'affronter le Portugal , que le joueur formé à Cologne a évoqué le cas de son compatriote et septuple champion du monde de Formule 1, accidenté en ski le 29 décembre dernier à Méribel et plongé depuis dans le coma. Vendredi, le magazine Bunte affirmait que le patient, dont les chances de récupération complète sont quasi nulles , allait faire de la rééducation.

''Il est fou de foot comme nous tous ici''

Depuis l'accident, le gaucher ne manque jamais une occasion d'évoquer Schumi, qu'il a pu souvent côtoyer auparavant, portant notamment un ''Keep fighting Schumi'' (continue de te battre) sur ses crampons pour un match. ''Je veux saluer un bon ami, qui ne peut malheureusement pas être ici, a-t-il continué face aux journalistes. Cet ami, c'est Michael Schumacher. Il est fou de foot comme nous tous ici. Alors l'équipe, la fédération allemande, nous voulons envoyer à sa famille beaucoup de forces. Oui, nous voulons gagner le titre pour lui donner de la joie.''

Plongé dans le coma depuis son accident, l'ancien pilote se trouve toujours à l'hôpital de Grenoble, sans que de véritables signes encourageants n'apparaissent. Le fait qu'il fasse de la rééducation n'est, en plus, pas forcément une bonne nouvelle. Et le temps joue toujours contre lui.

Sur le même sujet

Lire et commenter