Coupe du monde : tous les hymnes de l'équipe de France

Coupe du monde : tous les hymnes de l'équipe de France

LCI

à lire et à regarder sur

DirectLCI
ALLEZ LES BLEUS - Alors que l'équipe nationale de Belgique disputera le Mondial au son de Stromae, quel pourrait être l'hymne de nos Bleus au Brésil ? Pour vous donner des pistes - et pour le ''plaisir'' des oreilles - metronews a exhumé toutes les musiques qui ont accompagné les exploits et les déconvenues des Tricolores en Coupe du monde depuis... 1978.

En 2010, aucun hymne "officiel" n'émerge. Cependant, plusieurs clips ont été créés pour l'occasion, comme le " Bleu, blanc, rouge " d'Omar et Fred ou encore " Internet pour les Bleus ", réalisé par un groupe d'internautes un peu foufous qui demande à nos joueurs de se "sortir les doigts du c...".

Un autre clip, mi-hommage à Footix (la célèbre mascotte  de la Coupe du monde de football 1998), mi-hommage à Zahia , a également été réalisé par l'équipe d' Action discrète qui officie habituellement sur Canal+. Voici donc ci-dessous le clip de "Putix".

En 2006, Zidane joue son dernier mondial et on espère que les Bleus iront plus loin qu'en 2002 où les champions du monde s'étaient ridiculisés dès le premier tour de la Coupe du monde.

Pour l'occasion, c'est Cauet qui s'y colle et sort le tube "Zidane y va marquer", une parodie de la chanson " Madan " sur l'album Moffou de Salif Keita et Martin Solveig. Après la fameuse finale perdue contre l'Italie et le coup de sang de Zinédine Zidane contre Materrazzi, une autre chanson prendra l'ascendant, il s'agit de la " Danse du coup de boule ".

En 2002, notre Johnny national prend le micro pour soutenir les Bleus. Tandis que Francis Lalanne fait le chemin jusqu'en Corée en tant que coordinateur officiel des supporters de l'Equipe de France pour la Coupe du monde 2002, Johnny Hallyday rentre en studio pour pondre "On est champion".

La France a gagné le Mondial 1998, elle a enchaîné sur l'Euro 2000... Mais, engagée dans le groupe A, elle finit... dernière derrière le Danemark, le Sénégal et l'Uruguay. Les Bleus n'ont engrangés qu'un petit point en trois matches. Johnny n'a pas fait de miracle.

En 1998, après deux tentatives de qualifications ratées pour les Mondiaux de 1990 et 1994, la France est à nouveau de la partie. Les "Minikeums", des personnages fictifs d'une émission de télévision française pour la jeunesse diffusée sur France, essaient d'imposer " On va la gagner " mais la tentative fait un flop. Finalement, c'est le joueur Vincent Candéla - qui ne jouera qu'un seul match du tournoi, au premier tour, face au Danemark - qui ressort de derrière les fourneaux une chanson de Gloria Gaynor sortie en 1978 : "I will survive".

Un an plus tôt, la chanson a été remixée par le groupe Hermes House Band. Elle devient d'abord l'hymne du Stade français (rugby) avant de devenir celui des Bleus et de les emmener jusqu'à la coupe Jules Rimet pour la première fois de l'histoire.

En 1986, la France y croit à fond. Après être passé tout prêt de l'exploit en 1982, cette Coupe là, elle est pour nous. La preuve, c'est cet hymne officiel chanté par des pointures. Sim, Carlos, Enrico Macias, Sacha Distel, Philippe Lavil, Herbet Léonard, Michel Boujenah, Patrick Sébastien et même Marcel Amont nous offrent "LA" chanson. On ne fera jamais mieux que "Viva les Bleus".

Et les paroles, c'est tout un poême : "Viva les Bleus, en terre Aztèque ils vont jouer comme des dieux / Viva les Bleus, les sombrero n’auront plus d’yeux que pour eux". Hélas, malgré le "foot-champagne dans la pampa", la France ne finit que troisième au Mexique, stoppée dans leur élan en demi-finale par la RFA le 25 juin à Guadalajara. La France revit le même cauchemar qu'en 1982.

En 1982, deux femmes s'affrontent pour l'hymne officiel des Bleus alors que la Coupe du monde se déroule en Espagne (souvenez-vous France-Allemagne le 8 juillet à Séville...). D'un côté, il y a Denise Fabre et son "Ollé la France", de l'autre, Dalida ose un "Allez la France d'hier et d'aujourd'hui". Pour cette dernière, les paroles sont notamment écrites par son frère Orlando : "Allez la France et bonne chance pour le Mundial / Emmène-nous jusqu'aux étoiles". Denise Fabre, elle, tente un "Allez la France / C'est ton jour de chance / Bravo pour le Mundial / On a tous le moral". A vous de juger :

En 1978 (et on va s'arrêter là), c'est le jeune Jean-Pierre Foucault qui fait chanter la France derrière les Bleus en compagnie de Léon Orlandi, disparu depuis dans les annales. Là encore, deux hymnes officiels s'affrontent mais la vue de Jean-Pierre Foucault qui se pointe sur un clip pour le Mondial de football avec un ballon de rugby dans les mains vaut son ballon de cacahuète. Et les paroles sont savoureuses : "Allez la France, allez, il faut gagner ! / La France entière est là pour vous encourager / Allez la France, allez, tous en avant ! / Si vous voulez nous épater, c'est le moment". Néanmoins, dans un souci d'impartialité, nous avons décidé de vous faire profiter des deux :

Pour la petite histoire, en 1978 en Argentine, la France ne passe pas le premier tour. Dans son groupe, c'est l'Italie et l'Argentine qui se qualifient. A noter que face à la Hongrie, les Bleus ont été obligés de jouer avec des maillots rayés blanc et vert, prêtés par une équipe locale, le Kimberley Football Club, car les deux équipes en lice avaient prévu de jouer en blanc et que la France n'avait pas pensé à emmener pour ce match un jeu de maillots bleus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter