Élimination de l'Allemagne en Coupe du monde : quand la "joie pure" de Jean-Luc Mélenchon fait réagir

LCI

à lire et à regarder sur

POLITIQUE - La défaite de la Mannschaft, mercredi 27 juin contre la Corée du Sud (2-0), a fait sauter de "joie" l'ancien candidat à l'élection présidentielle, opposant aux choix politiques des dirigeants allemands depuis des années. Ce que n'a pas du tout goûté notre consultant Daniel Cohn-Bendit.

La surprenante défaite de l'Allemagne contre la Corée du Sud, et par extension, son élimination au premier tour de la Coupe du monde de football, mercredi 27 juin, n'a pas laissé indifférent le monde politique. Et particulièrement chez ceux qui ont une dent contre la politique menée par l'Allemagne sur les plans économique et européen. Ainsi de Jean-Luc Mélenchon, contempteur devant l'éternel d'Angela Merkel, qui s'est réjoui de cette défaite, depuis son compte Twitter :

Récent converti au football, à travers l'épopée européenne de l'Olympique de Marseille, ville dont il est député, Jean-Luc Mélenchon donne donc un vernis politique à cette défaite... Un tweet qui a énormément déplu à un autre politique, plutôt proche, lui, d'Emmanuel Macron, l'ex-eurodéputé écolo Daniel Cohn-Bendit, consultant de LCI pour la Coupe du monde, qui n'a pas mis de gants pour répondre au député de la France insoumise : "C'est juste l'illustration de sa haine totale contre l'Allemagne, il faut lire son livre sur Merkel. Il est odieux, il ne comprend rien à la politique, et rien au football, auquel il ne s'intéresse pas, d'ailleurs..."


Arrêté par Patrick Chêne dans son élan, Daniel Cohn-Bendit n'ira pas plus loin... ce qui ne gênera pas Nathalie Ianetta, qui lance, quelques instants plus tard : "La France ne va pas jouer contre le Venezuela, donc on n'aura certainement pas de tweet". Un partout, balle au centre.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter