Equipe de France : dans la tête d'un réserviste

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

COUPE DU MONDE 2014 – En annonçant le 13 mai dernier une liste de 23 joueurs qu'il comptait amener au Brésil, Didier Deschamps a créé une catégorie à part : les réservistes. Six éléments qui ne participeront au Mondial. Un statut avec lequel certains s’accommodent et d'autres moins en attendant la date fatidique du 28 mai. Maxime Gonalons, Rémy Cabella, Morgann Schneiderlin vont rentrer chez eux après le premier match amical face à la Norvège.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Rarement un proverbe n'avait pris autant de sens qu'en cette période de pré-Coupe du monde chez les Bleus. Stéphane Ruffier peut en témoigner, lui qui sans le forfait de Steve Mandanda aurait regardé le Mondial au Brésil depuis le canapé de son salon. Au lieu de ça, le gardien de Saint-Etienne vient d'être nommé n° 2 derrière Hugo Lloris et pourrait même disputer un match de la plus prestigieuse des compétitions.

Alors, sans souhaiter une tuile au petit copain qui fait partie des vingt-trois et évolue au même poste, mais tout en rêvant d'aller au Brésil, les réservistes se retrouvent dans une drôle de situation. "On n’est pas là pour découper un mec et qu’il soit privé de Coupe du monde, prévient tout de même Maxime Gonalons, présent dimanche en conférence de presse. Il y a de l’intensité dans nos séances, on a tous envie d’être le plus performant possible, de gagner les jeux, mais on fait aussi très attention. On n’a pas envie qu’il y ait des blessés."

Objectif Euro 2016

Un tiraillement constant pour celui qui compte six sélections en Bleu et qui avait fait du Mondial "un objectif" cette saison. Le milieu de terrain lyonnais, qui a ressenti "un peu de déception" à l'annonce de la liste, est tout de même un cas à part chez les réservistes. Le seul à avoir un vrai passé d'international. Morgan Schneiderlin et Rémy Cabella, eux, sont plus en mode "découverte". Le premier, véritable surprise de ce groupe de trente , qui ne s'imaginait pas du tout pouvoir fouler les allées de Clairefontaine en ce mois de mai, a parlé de "Graal" pour évoquer l'équipe de France.

Le second a une nouvelle fois confié aux journalistes dimanche son "bonheur" et sa "fierté" de faire déjà partie des réservistes. Pas de frustration, donc, chez ces petits nouveaux qui, s'ils se tiennent prêts à intégrer les vingt-trois en cas de blessure, savent surtout que ce passage chez les Bleus est "un message du sélectionneur", comme l'a qualifié Cabella. Pour eux, il s'agit de commencer à s'acclimater au groupe pour l'intégrer pleinement après le Mondial. Leur rendez-vous sera l'Euro 2016 en France. Une échéance que Gonalons ne voudra cette fois-ci pas rater.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter