Equipe de France : Franck Ribéry ne voulait pas du traitement du médecin des Bleus

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

POLEMIQUE - Son forfait n'en finit plus de faire parler. Selon le staff médical des Bleus, Franck Ribéry, absent au Brésil pour cause de lombalgie chronique, aurait refusé de jouer sous infiltrations "parce qu'il n'en pouvait plus des piqures" que lui administrait le doc du Bayern. Deux jours après cette déclaration, Ribéry a apporté son soutien à Müller-Wohlfahrt malgré sa propension à jouer de la seringue.

On a beaucoup parlé de Franck Ribéry ces derniers temps, malgré son absence à Ribeirao Preto pour cause de lombalgie chronique.   A peine débarqué au Brésil, le médecin de l'équipe de France, Franck Le Gall, a ouvertement critiqué son confrère du Bayern Munich, coupable selon lui d'user et d'abuser des injections pour soigner les joueurs. Au point d'en avoir écoeuré le meilleur joueur de la sélection tricolore. Difficile dans ces conditions de soulager les douleurs du joueur sans sortir la seringue.  

Mais samedi, dans une interview accordée à l'agence sportive allemande SID,  "Kaiser Franck"  a indiqué qu'il n'avait tout simplement pas adhéré au protocole de soins proposé par l'encadrement médical français : "Je n'ai pas peur des piqûres. Mais je ne souhaitais pas me faire injecter de la cortisone par le médecin français. Je sais que ce n'est pas bon", a-t-il dit avant d'apporter son soutien au toubib munichois, connu notamment pour utiliser de l’Actovegin - du sang de veau déprotéiné — et pour s'occuper du sprinteur Usain Bolt. Le Jamaïquain l'avait d'ailleurs lui-aussi publiquement remercié à Londres après ses trois titres olympiques.  

Ribéry : "Sans lui, je ne sais pas si je jouerais au foot comme je le fais"

“C’est injuste. Je ne peux pas accepter qu’on fasse des reproches au Dr. Müller-Wohlfahrt. Je suis depuis sept ans au Bayern et j’ai une confiance totale en ‘Mull’ (le surnom de Müller-Wohlfahrt en Allemagne et qui s'est également occupé de la Mannschaft , ndlr), il m’a toujours aidé. Il fait les choses correctement. Sans lui je ne sais pas si je jouerais au football comme je le fais. Il en va de même pour Arjen Robben (attaquant du Bayern et des Pays-Bas)."

Et de finir, en alimentant un peu plus la polémique quant à ce forfait qui aurait pu être évité et donc ouvrir de plus grandes perspectives à nos Bleus :  “Müller-Wohlfahrt avait transmis (à l’équipe de France) tous les documents au sujet de (sa) blessure, il avait aussi proposé de (le) soigner à nouveau. Ça a été refusé”. Celui-ci estime même que s'il avait été soigné par lui, il aurait pu joue r...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter