Équipe de France : les titulaires contre les États-Unis seront-ils ceux qui vont débuter la Coupe du monde ?

LCI

à lire et à regarder sur

AUTOMATISMES - L'équipe de France dispute son ultime match avant la Coupe du monde, ce samedi (21h sur TF1) face aux États-Unis. Comme à son habitude, Didier Deschamps va profiter de ce dernier test à une semaine de l'entrée en lice des Bleus pour faire une répétition générale. Sans doute avec les Bleus qui affronteront l'Australie.

Ultime répétition pour les Bleus. À une semaine de son entrée en lice face à l'Australie le 16 juin (à 12h sur TF1), l'équipe de France accueille les États-Unis à Lyon ce samedi 9 juin (21h sur TF1) pour son dernier match de préparation avant la Coupe du monde. Après deux victoires convaincantes en amical face à l'Irlande (2-0) au Stade de France puis contre l'Italie (3-1) à l'Allianz Riviera de Nice, Didier Deschamps va avoir une dernière occasion de trouver des réponses à ses dernières interrogations. Si son équipe-type se dessine déjà, le sélectionneur tricolore va-t-il aligner à Lyon le même onze qui débutera la Coupe du monde ? 


Le 27 mai dernier, "DD" avait confirmé, de manière implicite, l'hypothèse voulant que l'équipe qui affrontera les Américains samedi soit, à une ou deux exceptions près, celle que l'on retrouvera une semaine plus tard contre les Socceroos à Kazan. "C'est souvent le cas quand c'est proche, parce qu'on sera à une semaine de la compétition", avait-il expliqué en conférence de presse. Par le passé, sous l'ère Deschamps, peu de changements sont d'ailleurs intervenus entre le dernier match de préparation et l'entrée en compétition. 

Avec Deschamps, le même onze... ou presque

En 2014, entre la volée infligée à la Jamaïque (8-0) et le premier match du Mondial face au Honduras (3-0), seuls deux joueurs avaient changé. Antoine Griezmann et Paul Pogba avaient remplacé numériquement Olivier Giroud et Moussa Sissoko du côté du Brésil. À l'Euro 2016, "Grizou", arrivé tardivement en raison de sa participation à la finale de la Ligue des champions avec l'Atlético, avait intégré le onze face à la Roumanie (2-1) à la place de Kingsley Coman, pourtant titulaire lors de l'ultime match de préparation contre l'Écosse (3-0)


Très peu de modifications, vous l'aurez compris, dans la lignée de ce que les sélectionneurs tricolores post-1998 ont pu faire. En moyenne, ces derniers n'ont procédé qu'à un ou deux changements dans ce moment charnière, avant une compétition, à l'exception notable de Laurent Blanc en 2012. Il avait reconduit la même équipe face à l'Estonie pour affronter l'Angleterre. A contrario, en 2000, Roger Lemerre avait lui utilisé son dernier match de préparation contre le Maroc pour donner du temps de jeu aux habituels remplaçants. Sept joueurs avaient ensuite été retrouvés leur place pour le premier match face au Danemark. 

En vidéo

FICHE D'IDENTITÉ - Le tour du Mondial : tout savoir sur la France

Quel onze-type pour les Bleus ?

Face aux coéquipiers de Timothy Weah, l'attraction américaine du PSG, Deschamps devrait coucher sur le papier un 4-3-3 (ou une sorte de 4-4-2 en losange). Hugo Lloris, gardien et capitaine, va tenir sa place. Devant lui, Raphaël Varane prépare son retour dans le onze de départ pour accompagner Samuel Umtiti. Intéressants face à l'Italie, Pavard et Hernandez vont céder leurs places à Djibril Sidibé et Benjamin Mendy. Au milieu, Kanté évoluera en sentinelle, épaulé vraisemblablement par Blaise Matuidi et Paul Pogba, malgré le match sans saveur du milieu de Manchester United contre des Italiens en reconstruction. 


Sur le front de l'attaque, enfin, on devrait retrouver Griezmann en soutien de Kylian Mbappé et Olivier Giroud, préféré à Dembélé. Un onze inédit puisque ces joueurs n'ont jamais débuté un match ensemble depuis la prise de fonctions de Didier Deschamps à la fin de l'été 2012. 


[RETROUVEZ toutes les infos sur la Coupe du monde 2018 ici]


Le onze probable de l'équipe de France (4-3-3 ou 4-4-2 en losange) : 

Lloris - Sidibé, Varane, Umtiti, Mendy - Matuidi, Kanté, Pogba - Griezmann, Mbappé, Giroud.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Lire et commenter