Équipe de France : Mamadou Sakho ne devrait pas jouer contre l'Équateur

Équipe de France : Mamadou Sakho ne devrait pas jouer contre l'Équateur

COUPE DU MONDE 2014 - Après être sorti sur blessure contre la Suisse, Mamadou Sakho n'a finalement pas passé d'IRM ce samedi à Ribeirao Preto. Le défenseur est resté au centre médical du camp de base des Bleus pour passer des examens qui n'ont révélé aucune lésion musculaire. Mais le héros du barrage contre l'Ukraine a tout de même beaucoup de chances de voir le 3e match des Bleus, contre l'Équateur mercredi, depuis le banc de touche. Didier Deschamps a fait plus que le laisser entendre. Toutefois, la FFF a finalement livré des détails plutôt rassurants.

Son geste de la main, à la 65e minute, était sans équivoque. Il ne pouvait plus continuer. Et c'est en se tenant l'arrière de la cuisse gauche que Mamadou Sakho est allé vers le banc, laissant Laurent Koscielny vivre une fin de match durant laquelle les Suisses ont inscrit deux buts, ne compromettant toutefois pas, loin de là, la large victoire (5-2) des Bleus dans leur 2e match de Coupe du monde. En zone mixte, le défenseur central de Liverpool ne voulait pas parler. Mais il a fini par lâcher des propos rassurants.

"Ça va. Sur un tacle, j’ai senti une douleur à la cuisse droite, a-t-il confié juste après la rencontre . J’ai préféré pas prendre de risques mais on verra les sensations au réveil. On fera le bilan avec le staff. Je ne suis pas trop inquiet. Ça ne m'a pas du tout gâché la soirée. J’ai pris du plaisir en étant sur le terrain puis sur le banc." Rendez-vous était pris pour une IRM dans la matinée à l'hôpital de Ribeirao Preto, dixit le staff médical juste avant de quitter le stade.

Sakho "trop juste" pour l'Équateur selon Deschamps

Alors ? Alors le verdict est tombé un peu après midi (heure brésilienne) : l'échographie n'a révélé aucune lésion musculaire. L'ex-Parisien a juste pris un coup et a, effectivement, préféré demander son remplacement par précaution. Il serait, a priori, apte pour le troisième match des Bleus, contre l'Equateur, mercredi au Maracana de Rio de Janeiro.

Cependant, la prudence reste de mise le concernant. C'est Didier Deschamps lui-même qui l'a admis en conférence de presse alors que le joueur était en route pour passer ses examens. "Je ne l'ai pas vu ce (samedi) matin et je n'ai pas vu le médecin. Je ne n'ai pas encore décidé qui je ferai jouer contre l'Équateur, il faut aussi que je discute avec les joueurs. Mais ce sera peut-être trop juste pour Sakho", a-t-il concédé. Avant de se faire plus explicite quelques minutes plus tard : "Aujourd'hui, seulement deux changements dans l'équipe sont prévus." Cabaye suspendu et Sakho préservé, donc.

"Mamadou Sakho souffre d'une élongation du sartorius gauche, a finalement détaillé en début d'après-midi Philippe Tournon, l'attaché de presse de la Fédération (FFF), aux journalistes présents au théâtre Pedro II, le centre des médias de l'équipe de France à Ribeirao Preto. Il a passé des examens dans notre centre médical qui ont confirmé le diagnostic initial. Il n'a donc pas eu besoin de se rendre à l'hôpital de la ville pour une IRM. D'autant que l'évolution de sa blessure est favorable."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias, une cible "parfaitement légitime" selon Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 100 morts ces dernières 24 heures, une première en 2021

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

Les bénéfices réalisés sur Vinted sont-ils déclarés aux impôts ?

Comment fonctionne le "Dôme de fer" d'Israël ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.