Équipe de France : pour Didier Deschamps, "Adrien Rabiot a commis une énorme erreur"

LCI

à lire et à regarder sur

FOOTBALL – Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, a réagi ce mercredi à la décision d’Adrien Rabiot de ne pas faire partie de ses onze suppléants en vue de la Coupe du monde 2018. Sans dureté, mais avec fermeté.

Il y avait foule ce mercredi après-midi dans l’auditorium de Clairefontaine, et ce ne sont ni les 23 Bleus, arrivés dans la matinée au rassemblement marquant le coup d'envoi de leur préparation au Mondial, ni même leur sélectionneur, attendu en conférence de presse, qui a provoqué cette effervescence. Non, c’est l’un de ceux que Didier Deschamps avait inclus dans sa liste de onze suppléants, mais qui a refusé ce statut, qui accaparait toute l’attention, à savoir Adrien Rabiot.

Dans le très haut niveau, il n’y pas de place pour les états d’âme.Didier Deschamps

"D’abord, je précise que ce n’est pas par une lettre envoyée à la Fédération, comme je l’ai lu, que je l’ai appris, mais par un mail qui m’a été directement adressé, et qui m’est parvenu lundi en fin d’après-midi. J’ai pris connaissance de son contenu, signé par Adrien. Je l’ai appelé ensuite, puis je lui ai envoyé un SMS pour avoir confirmation que c’était bien lui. On ne sait jamais par les temps qui courent (rires). Il ne m’a pas répondu. Mais j’ai eu confirmation, par mon responsable administratif, que c’était bien lui. Dans la foulée, j’ai bien sûr prévenu mon président (Noël Le Graët, ndlr) et, par correction, j’ai averti Nasser (Al-Khelaïfi, ndlr), le président du PSG. Voilà comment ça s’est passé", a-t-il embrayé.

Avant d’enfin réagir à la démarche du joueur, dans une moue presque boudeuse : "J’ai été surpris, évidemment. Après, je peux comprendre son immense déception, mais de là à prendre une telle position... On parle d’un jeune joueur, qui était dans le groupe France depuis un moment. Là, il s’auto-exclut. J’ose espérer que ce type de décision lui permettra de mûrir et de réfléchir. Je suis convaincu qu’il a commis une énorme erreur. Dans le très haut niveau, il n’y pas de place pour les états d’âme. On se doit d’être professionnel en toute circonstance. Je prends acte de sa décision. Elle ne me fait pas plaisir mais je ne vais pas non plus en faire toute une histoire pendant plusieurs jours. Il refuse de suivre le programme athlétique et d’être appelé comme suppléant. Il assume, très bien."

Adrien Rabiot a-t-il d'ores et déjà compromis toute possibilité pour lui de revenir un jour en équipe de France ? "Je n’ai jamais pris de position radicale, a répondu le sélectionneur du tac-au-tac. Pour moi, il se met à la faute, point barre. Je n’ai jamais rien eu à lui reprocher en termes de comportement. C’est pour ça que ça me surprend peut-être encore plus.  Prendre une telle décision alors que l’équipe de France est au dessus de tout... Il n’a que 23 ans et peu de sélections. À lui d’apprendre." Comme à son habitude, Didier Deschamps, en sempiternel pragmatique, n'a pas insulté l'avenir. Lui.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter