Equipe de France : Ruffier, l'homme qui tombe (toujours) à pic

COUPE DU MONDE 2018

REMPLAÇANT – Reversé dans la liste des 23 pour la Coupe du monde après le forfait de Steve Mandanda, le gardien de but de Saint-Etienne sera finalement au Brésil. En 2010, déjà, Stéphane Ruffier avait dû remplacer Cédric Carrasso, blessé en Afrique du Sud.

Comme un hommage à Colt Seavers. Pour la deuxième fois de sa carrière avec l'équipe de France, Stéphane Ruffier va revêtir le costume de "L'homme qui tombe à pic" , série phare des années 1980. Pourtant, à 27 ans, le gardien de Saint-Etienne n'a sans doute que très peu connu les aventures de ce héros cascadeur interprété par Lee Majors, ce qui ne l'empêche pas de dépanner une nouvelle fois les Bleus à la veille d'un Mondial. Passé dimanche de la liste des sept réservistes à celle des vingt-trois, Ruffier va vivre dans quelques semaines sa seconde Coupe du monde. A chaque fois grâce au forfait d'un coéquipier.

Il y a quatre ans, celui qui est considéré comme l'un des tout meilleurs portiers du Championnat de France, avait profité d'une blessure à la cuisse gauche de Cédric Carrasso lors d'un entraînement pour rallier l'Afrique du Sud. Aujourd'hui, c'est Steve Mandanda, touché à une cervicale lors de la dernière journée de L1 dimanche , qui a été contraint de lui laisser la place. Pas simple, pour le natif de Bayonne de se réjouir du malheur des autres qui fait, il faut bien l'admettre, un peu son bonheur. Plutôt discret en dehors des terrains, l'intéressé n'a d'ailleurs pas commenté la mésaventure du gardien marseillais, qui lui offre un billet pour le Brésil.

En 2010, la Fifa n'avait pas autorisé à jouer la Coupe du monde

Et si Ruffier ne sait toujours pas quelle place il occupera dans la hiérarchie voulue par Didier Deschamps - sera-t-il n° 2 derrière Hugo Lloris ou n° 3 derrière Lloris et Mickaël Landreau ? - le Stéphanois peut être certain qu'il vivra un tout autre Mondial que celui de 2010. Car à l'époque, celui qui ne compte qu'une sélection internationale (lors d'une défaite 2-1 de la France face à la Norvège en août 2010) avait été rappelé un peu en catastrophe par le staff tricolore mais n'avait pas été autorisé par la Fifa à figurer sur les feuilles de match, même en tant que remplaçant (il était arrivé hors délais à Knysna).

Quatre ans plus tard, Ruffier pourra donc faire autre chose que de participer aux entraînements. Grâce à un nouveau concours de circonstance, mais aussi grâce à ses performances. Car depuis plusieurs mois déjà, Christophe Galtier, son entraîneur chez les Verts, répète que son gardien de but "fait des matches du niveau international". Deschamps va peut-être lui donner raison.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter