France 98-FIFA 98 : "Ils nous ont vendu du rêve", l'au revoir des supporters aux Bleus de 98

LCI

à lire et à regarder sur

LA DER' DES BLEUS - Ce mardi 12 juin, les champions du monde 1998 retrouvaient, à la U Arena de Nanterre, le public français pour un match de gala empreint de nostalgie. LCI est allé prendre le pouls auprès des supporters pour la dernière sortie du groupe France sur un terrain.

Il y a vingt ans, le 12 juillet 1998, la France soulevait chez elle la Coupe du monde en battant le Brésil en finale (3-0). Ce mardi 12 juin (sur TF1), à Nanterre, les Bleus ont remouillé le maillot pour se replonger dans la liesse d'un dimanche de juillet. Guidé par Aimé Jacquet, auréolé d'une gloire intacte mais reclus chez lui, à Annecy, loin des micros et des caméras, ils ont battu (3-2) une sélection FIFA, composée de grands noms qui ont joué en France cette année-là. 


À l'heure des festivités autour de l'épopée de France 98, les émotions sont mélangées, les supporters partagés entre le plaisir de retrouver leurs idoles de jeunesse et la lucidité qu'ils ne reverront certainement plus les Bleus ensemble sur un terrain. C'est le cas de Rémi, 11 ans le soir de la fameuse finale de 1998. "Ils ont marqué mon enfance. Ça fait 20 ans que je regarde les rediffusions des matches. Ce sont mes idoles. Je n'avais jamais eu la chance de les voir avant", raconte à LCI ce fan, maillot du 12 juillet 1998 sur les épaules. "Je voulais revivre le phénomène une dernière fois." "Ça rajoute du charme", surenchérit son frère Romain. "Pour nous, c'est la première et la dernière fois qu'on a l'occasion de les voir. C'est quelque chose de fort."

Deux jours avant ce match commémoratif, l'ancien intendant des Bleus Henri Emile confiait à LCI qu'il s'agirait de l'ultime événement de ce type réunissant les champions du monde 1998. "L'âge fait que ça deviendrait un simulacre de match et on préfère garder une image positive", argumentait l'ancien adjoint d'Aimé Jacquet. "Les joueurs pourront revenir sur ce qu'ils ont vécu, à la télé ou ailleurs, mais ce qui est certain, c'est qu'ils ne seront plus dans l'action sur le terrain." 

Il est temps de leur dire "au revoir"

À la U Arena, deux heures avant le coup d'envoi, des centaines de supporters de tout âge continuent d'affluer autour de l'enceinte de la Défense. Patrick et son fils Hugo, tuniques bleues, blanches et rouges sur les épaules, sont conscients qu'une page du football français est sur le point de se tourner. Ils comptent profiter pleinement de ce dernier instant avec ceux qui les ont fait rêver tout au long de l'été 1998. "On a envie de leur rendre hommage. Les revoir 20 ans après, c'est super. J'ai l'impression de repartir deux décennies en arrière, tellement ce qu'on a vécu avec eux été génial", commente ce père de famille, nostalgique du temps qui passe.

Déjà au rendez-vous en 2008, lors du match organisé pour célébrer les dix ans de la victoire française, Cécile, 13 ans le 12 juillet 1998, voit dans cette rencontre l'occasion de refermer un chapitre. "Je me sens chanceuse de les voir encore une fois et d'avoir été témoin de cette équipe-là. Je leur souhaite une bonne continuation à tous. Ils nous ont vendu du rêve pendant toutes ces années." S'ils ne refouleront plus les pelouses à l'avenir, que les Bleus d'Aimé Jacquet se consolent, ils garderont une place particulière dans le cœur des Français.


Offrez-vous encore plus de frissons en défiant vos amis et collègues au jeu de pronostics gratuit MonPetitProno. On vous prévient, vous ne verrez plus les matchs de la même façon... Et pour vous mesurer à toute l'équipe TF1, rejoignez gratuitement La Ligue grâce au mot de passe KAL1YSWK.


[RETROUVEZ toutes les infos sur la Coupe du monde 2018 ici]

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter