France 98-FIFA 98 : que devient Aimé Jacquet, vingt ans après le sacre ?

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

LÉGENDE(S) - Vingt ans après le triomphe de 1998, Aimé Jacquet, auréolé d'une gloire intacte, est sorti de sa retraite savoyarde pour les festivités autour du sacre tricolore. À la veille du match de gala entre les champions du monde 98 et une sélection FIFA le 12 juin (21h sur TF1), LCI est allé prendre de ses nouvelles auprès de son entourage.

À l'été 98, il a fait chavirer la France entière en offrant aux Bleus leur première et unique Coupe du monde. Aimé Jacquet, "Mémé" pour les intimes, coule aujourd'hui une retraite bien méritée. C'est à Annecy qu'il s'est installé, en famille, profitant des plaisirs de la vie et s'adonnant à ses autres passions : le ski de fond et les raquettes. "Il a quelques problèmes de dos mais ça va mieux. C'est quelqu'un qui a toujours fait beaucoup de sport. Petit à petit, il retrouve des sensations et du plaisir à travers la marche", raconte à LCI Henri Emile, ancien adjoint de Jacquet et membre du staff technique de l'équipe de France pendant près de deux décennies.


Depuis quatre ans, l'ex-sélectionneur, aujourd'hui âgé de 76 ans, a rompu tout contact avec la presse. "Sa volonté est de ne répondre à personne parce qu'il y a trop de demandes. Il veut être tranquille. Cela représente trop de sollicitations. Vous ne maîtrisez plus rien, vous êtes appelés pour réagir en permanence", indique l'ancien intendant du groupe France, démentant l'idée que "Mémé" soit fâché. Même si, selon Henri Emile, "il ne faut pas lui demander de faire comme si rien ne s'est passé". C'est que le temps n'a pas fait grand-chose à "l'affaire". "Il a mal vécu les attaques personnelles venues d'un journal dit spécialisé (L'Équipe, ndlr). Il a voulu aller au bout de sa logique, couper avec un certain monde. Il n'est plus revenu en arrière", ajoute-t-il. De fait, aujourd'hui, le guide à l'accent chantant du Forez vit loin des caméras et des micros.

En vidéo

98 SECRETS D'UNE VICTOIRE - Aimé Jacquet et les médias : la grande défiance

Pour les vingt ans du sacre tricolore, il est revenu dans la lumière, à l'occasion du documentaire "98, les secrets d'une victoire", diffusé sur TF1 et en donnant, "à la demande de Didier (Deschamps)", le coup d'envoi de France-USA (1-1). Ce mardi 12 juin (21h sur TF1), à la U Arena, il clôturera cette séquence avec le match de gala opposant les Bleus de 98 à une sélection FIFA.

Un lien indéfectible lie "Mémé" à ses Bleus

"Pendant deux jours, il va partager avec nous l'ensemble des émotions qui vont en découler de ces retrouvailles", nous confie Henri Emile, qui 
était avec Aimé Jacquet il y a quelques jours pour chapeauter un tournoi en mémoire de Flavien, un adolescent mort le 12 juillet 2008 en se rendant à un match organisé en l'honneur des dix ans de la victoire de la France.


À Nanterre, l'ancien sélectionneur va surtout retrouver "ses" Bleus, avec qui il garde le contact. "Aimé est quelqu'un qui ne répond pas de suite. Quand certains ont besoin de conseils, ils l'appellent et lui les rappelle. Les liens avec les anciens de 98 sont permanents avec un respect total pour sa personne", confie l'ancien bras droit de Jacquet. D'ailleurs, les gars de l'équipe le surnomment 'Dieu'. C'est comme s'ils voulaient qu'Aimé demeure le chef qu'il a été et l'homme qui les emmenés au sommet de ce que le football peut permettre de vivre." 

"Un climat de confiance total" né lors d'un stage à Tignes, quelques mois avant le début du Mondial 98. "À Noël, on était en famille. Aimé a eu une bonne discussion avec l'ensemble des cadres pour leur montrer, contrairement à ce qu'il se disait, qu'il savait où il voulait aller. Il avait une ligne directrice qu'il garderait jusqu'au bout", se souvient Henri Emile. "Il a su partager cet instant avec eux." Malgré les résultats médiocres et les attaques le visant, Aimé Jacquet a tenu bon et emmené les Bleus dont il a musclé le jeu jusqu'à la victoire face au Brésil en finale du tournoi. "Les joueurs avaient confiance en lui et lui en le groupe qu'il avait créé." 

En vidéo

FICHE D'IDENTITÉ - Le tour du Mondial : tout savoir sur la France

La der' des Bleus d'Aimé Jacquet

À l'heure de fêter les vingt ans de l'épopée de France 98, un sentiment prédomine dans le fort intérieur d'Aimé Jacquet. "Il est dans l'émotion avec l'idée que c'est terminé parce qu'on ne pourra pas célébrer les 30 ans", reconnait son ancien adjoint. "Tous les ans, alors que les médias ne le savent pas, on se retrouve au mois de décembre pour dîner tous ensemble. Ça, on va continuer à le faire. Pour le reste en revanche...". En d'autres termes, cela pourrait être la dernière fois que l'on voit toute l'équipe réunie sur une pelouse pour ce type d'événement.


"On préférera conserver une image positive auprès du public. Les joueurs pourront revenir sur ce qu'ils ont vécu, à la télé ou ailleurs, mais ce qui est certain, c'est qu'ils ne seront plus dans l'action sur le terrain. L'histoire de 98 ne se terminera jamais mais elle s'atténuera sans doute, si l'équipe de France, ce qu'on souhaite tous, remporte une deuxième étoile", conclut Henri Emile. 


Un voeu partagé par Aimé Jacquet, qui souhaite que son ancien capitaine, Didier Deschamps, "soit l'homme qui apportera une nouvelle étoile sur le maillot de la France", le 15 juillet prochain. 

Offrez-vous encore plus de frissons en défiant vos amis et collègues au jeu de pronostics gratuit MonPetitProno. On vous prévient, vous ne verrez plus les matchs de la même façon... Et pour vous mesurer à toute l'équipe TF1, rejoignez gratuitement La Ligue grâce au mot de passe KAL1YSWK.


[RETROUVEZ toutes les infos sur la Coupe du monde 2018 ici]

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter