France - Espagne : la jeunesse tricolore surveillée de près de l'autre côté des Pyrénées

France - Espagne : la jeunesse tricolore surveillée de près de l'autre côté des Pyrénées
COUPE DU MONDE 2018

CRACKS - Ce mardi soir, à 21h sur TF1, l’équipe de France affronte l’Espagne en match amical au Stade de France. Une rencontre perçue avec méfiance de l'autre côté des Pyrénées, où la nouvelle génération des Bleus est prise très au sérieux.

Ce mardi soir, à 21h sur TF1, l’équipe de France affronte l’Espagne en match amical au Stade de France. Une affiche devenue un classique du football européen, notamment depuis les passes d’armes mémorables,  à l’Euro 1984 (2-0 pour les Bleus), au Mondial 2006 (3-1 pour Zidane and co) ou encore en quarts de finale de l’Euro 2012, où l’Espagne avait surclassé l’équipe de France (2-0).

Mais ce n'est pas que pour ces prestigieuses retrouvailles que depuis plusieurs semaines de l’autre côté des Pyrénées, la presse s’agite à propos de la troupe de Didier Deschamps. Car, outre les joueurs faisant les beaux jours du championnat espagnol comme Samuel Umtiti au Barça, Raphaël Varane au Real et le duo de l’Atletico Griezmann-Gameiro, ce sont les jeunes pousses tricolores qui font tourner la tête des gros titres ibériques. Ainsi, les Dembélé, Bakayoko, Mendy, Rabiot ou encore Lemar sont vus comme de futurs cadors du football européen et observés avec méfiance en vue de l’opposition de ce mardi. Selon L’Equipe, ce dernier est même annoncé sur les tablettes du FC Barcelone. 

Dans les colonnes du Parisien, Miguel Angel Diaz, journaliste pour la radio Cope, dresse un portrait très flatteur de la nouvelle génération du football français : "Elle fait partie des meilleures nations au monde. Avec Griezmann, Varane, Pogba, et derrière Mbappé, Dembélé, elle a un présent fantastique et un avenir encore plus radieux."

Lire aussi

Mbappé sur toutes les lèvres

Parmi toutes ces promesses, la pépite monégasque Kylian Mbappé sort clairement du lot. Depuis ses coups d’éclats en Ligue des champions contre le Manchester City de Pep Guardiola, les superlatifs se succèdent. Ainsi, le 22 mars dernier, le quotidien sportif Marca avait titré "Mbappé : le bijou du mercato" et attendait avec impatience la confrontation France-Espagne de ce mardi pour voir le jeune homme de 18 ans en action. Idem pour AS, qui indique que tout le monde est "fasciné par Mbappé". Ce lundi, le quotidien sportif a d'ailleurs de nouveau consacré sa Une au nouveau venu à Clairefontaine, le qualifiant cette fois de "phénomène".

Fort de ses 12 buts et 5 passes décisives en Ligue 1, celui que l’on compare déjà à Thierry Henry serait d’ores et déjà dans le viseur des plus grosses écuries de la Liga, du FC Barcelone au Real Madrid. Selon la chaîne de télévision espagnole La Sexta,  les Merengues, club dans lequel il aurait d'ailleurs plus signer plus jeune, seraient même prêts à dépenser près de 120 millions d’euros pour l’arracher à l’AS Monaco l'été prochain. Mbappé pourrait alors y retrouver son idole Cristiano Ronaldo mais aussi le buteur français Karim Benzema.

Lire aussi

L'incompréhension Benzema

Concernant ce dernier, sa non-sélection ne fait toujours pas l’unanimité parmi les Espagnols. Beaucoup estiment que l’avant-centre devrait être la pierre angulaire du groupe de Didier Deschamps au côté d’Antoine Griezmann. Ses performances avec le Real depuis maintenant huit saisons le plaçant comme le meilleur numéro 9 français en activité...

Lire aussi

Interrogé par Le Parisien, l’ancien portier de la Roja Santiago Canizares a d’ailleurs pris la défense de celui qui est toujours blacklisté depuis sa mise en examen dans l'affaire du chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena : "C'est absurde ! Le sanctionner alors qu'il n'a pas été reconnu coupable, c'est inadmissible. C'est un joueur fantastique qui serait titulaire dans n'importe quelle sélection." Dans une interview accordée à RMC jeudi dernier, Karim Benzema a d’ailleurs confié mal vivre la situation et vouloir des explications de la part de Didier Deschamps.

En attendant, la troupe du sélectionneur des Bleus se présentera sans l’attaquant de 29 ans, mais forte d’une jeunesse pleine de promesses.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent