France-Norvège : pour les remplaçants, c'est le moment

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

COUPE DU MONDE 2014 - Premier match de préparation et, déjà, premiers enseignements? Privé de plusieurs titulaires, Didier Deschamps va s'appuyer sur plusieurs joueurs amenés à être remplaçants pendant le Mondial. L'occasion pour eux de rassurer tout le monde.

De réserviste à titulaire, il n'y a qu'un pas. Que Stéphane Ruffier va franchir ce mardi . Il y a huit jours, le portier stéphanois n'était que réserviste, soit 4e gardien sur la liste, appelé à plier bagage après le premier match amical. Mais la blessure de Steve Mandanda, habituel numéro 2, a tout changé. Et le sélectionneur l'ayant confirmé comme doublure d'Hugo Lloris, devant Mickaël Landreau, il sera titulaire face à la Norvège, mardi soir, pour le premier match de préparation des Bleus. Le Stéphanois honorera sa deuxième sélection, trois ans et demi après la première, déjà face aux Scandinaves.

Comme Ruffier, ils sont plusieurs à avoir l'occasion de se montrer, mardi, au Stade de France. Une rare occasion, même. Car Didier Deschamps n'est pas du genre à tergiverser, encore moins à deux semaines d'un Mondial que les Bleus commenceront le 15 juin face au Honduras, et il fait confiance à son onze type. Mais entre les absences de Hugo Lloris et Franck Ribéry, ménagés, de même que Karim Benzema et Raphaël Varane, vainqueurs de la Ligue des champions samedi avec le Real , cela offre quatre places aux futurs remplaçants.

Les réservistes également sollicités

En particulier à Laurent Koscielny. En ballottage pour une place de titulaire, le défenseur d'Arsenal a sans doute vu ses espoirs s'envoler avec l'importance accordée par Deschamps à Sakho, capitaine d'un soir. 'Il est bien là et sera en pleine possession de ses moyens', a affirmé le sélectionneur au sujet de l'ancien Parisien, futur titulaire au côté de Raphaël Varane, jugé comme le numéro 1 en charnière. Koscielny doit donc prouver, face à une Norvège joueuse , qu'il est une alternative crédible en cas de méforme des deux titulaires.

C'est un peu le même objectif d'Olivier Giroud. Sans Karim Benzema, l'autre Gunner a une occasion idéale de montrer qu'il peut dépanner à la pointe de l'attaque tricolore, dans un registre différent du Madrilène, qui souffre toujours de sa cuisse. Le duo qui l'entoure, composé de Valbuena (à droite) et Griezmann, sera très mobile et lui convient d'ailleurs à merveille. Ces deux feux follets ont aussi une belle carte à jouer : le premier peut gagner ses galons de titulaire, le second se révéler comme le joker idéal.

Reste le cas des réservistes. Mercredi, les six joueurs dans ce cas (Perrin, Trémoulinas, Schneiderlin, Gonalons, Cabella, Lacazette) sont appelés à quitter Clairefontaine. Certains seront sur le banc de touche au Stade de France (Deschamps doit choisir 23 joueurs parmi le groupe de 27) et pourraient entrer en jeu. ''Oui, pourquoi pas, a avoué le sélectionneur en conférence de presse. Certains seront sur la feuille de match, même si je reste dans une logique par rapport à la liste des 23. Mais certains postes sont moins fournis que d'autres." A Schneiderlin, Cabella et Lacazette d'en profiter.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter