Grégory Coupet : "Si Deschamps est cohérent, il met Landreau en n° 2"

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

DirectLCI
EQUIPE DE FRANCE - Rencontré par metronews mercredi à Saint-Denis, à l'occasion de la 10e Semaine du sport à l'hôpital, l'ancien gardien des Bleus, partenaire de l'association Premiers de Cordée, nous a livré ses impressions à quelques jours du Mondial. Vie de groupe, remplacement de Steve Mandanda et ambitions, Grégory Coupet a un avis bien tranché.

Au pied du Stade de France, on va évidemment parler des Bleus. Qu'elle impression vous fait cette équipe de France ?
Je crois en la dynamique de victoire et Didier Deschamps s'est beaucoup basé là-dessus. On reste sur deux succès (Ukraine et Pays-Bas, ndlr) et il faut souhaiter que ça continue avec les trois matches amicaux. Même si ce sont des rencontres de préparation, elles sont importantes, car elles donnent le ton. Le premier face à la Norvège va sans doute être l'occasion de remanier un peu cette équipe, de voir de nouvelles choses. Et vu la notion élargie de groupe qu'a le sélectionneur, il va en tirer plein d'enseignements. 

On sent un début de réconciliation avec le public et Deschamps semble vraiment vouloir redorer l'image de la sélection. Est-il sur la bonne voie ?
On a l'impression qu'il tient bien les rênes en tout cas. Déjà, la manière dont il a annoncé la liste et expliqué ses choix montre qu'il veut soigner la forme. Comme lorsqu'il a présenté son staff à la presse : ce n’est pas anodin de faire ça comme ça, il cherche l'union sacrée. Et elle est indispensable, car on a des joueurs qui individuellement sont très forts, et s'ils parviennent à s'exprimer de façon collective, ça peut faire quelque chose de très bien au Brésil.

"Nasri est un joueur extraordinaire mais Deschamps a eu raison de ne pas le prendre"

Vous parliez de collectif, et pour le préserver, le sélectionneur a décidé de se passer de Samir Nasri. Comprenez-vous son choix ?
Oui, car à partir du moment où il y a une scission dans le groupe - alors bien sûr rien n'a fuité, mais on sait qu'il s'est passé quelque chose - il faut trancher. Nasri est un joueur extraordinaire, il vient d'ailleurs sans doute de faire la meilleure saison de sa carrière et certains ne comprennent pas ce choix, mais si le sélectionneur estime qu'il ne devait pas rentrer dans ce groupe il faut lui faire confiance. Ça rappelle ce qu’Aimé Jacquet avait fait avec Eric Cantona ou David Ginola en 1998.

Des choix, il va falloir encore en faire avec le forfait de Steve Mandanda. Qui, selon vous, de Mickaël Landreau ou de Stéphane Ruffier doit être n° 2 derrière Hugo Lloris ?
La logique, c'est que le n°3 passe n°2 et que le n°4 passe 3. Il faut voir ce que va décider le sélectionneur, mais je serai très curieux d'entendre ses arguments s'il décidait de préférer Ruffier.

Ruffier n'a-t-il pas les épaules pour être n° 2 ?
Si, évidemment, mais il est jeune. Micka (Landreau), lui, a l'expérience, il connaît la spécificité de ces phases finales. En plus, il finit très fort sa saison à Bastia. Et puis maintenant, pour lui, c'est vraiment du bonus car il vit sa fin de carrière. Il n'est pas question de faire du sentimentalisme mais si Deschamps est cohérent, c'est Landreau le n° 2.

"Deschamps a mis de l'enthousiasme dans cette équipe de France"

Quel est le rôle d'un gardien remplaçant ?
N° 3, c'est très spécifique car il faut être au service du collectif. C'est une place très spéciale, de titulaire en club tu passes au banc de touche et tu n'en sortira sans doute pas. Ce n’est pas évident. N°2, c'est autre chose : faut se préparer à jouer à tout moment. D'ailleurs, mentalement, tu es comme un joueur de champ, prêt à rentrer sur le terrain.

Comment faire en sorte que ceux qui ne joueront pas ou très peu durant le Mondial restent motivés ?
Il faut garder de l'enthousiasme dans la vie de groupe pour qu'il vive bien au Brésil. C'est ce que fait Deschamps : tout le monde doit bien être conscient de sa place et de son rôle en équipe de France. Pas au niveau individuel mais dans le collectif

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter