La Fifa vole au secours de Yuichi Nishimura, l'arbitre de Brésil - Croatie

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

POLEMIQUE - Montré du doigt pour avoir sifflé un penalty généreux en faveur des Brésiliens, opposés jeudi à la Croatie, Yuichi Nishimura est depuis au centre des critiques. Tellement que la Fifa a dû prendre la défense de l'arbitre japonais.

Premier match et première polémique. Comme à chacune des Coupes du monde, l'arbitrage plus ou moins inspiré des hommes en noir sera au centre de ce Mondial brésilien. Et dès le match d'ouverture entre le Brésil et la Croatie jeudi, un coup de sifflet de Yuichi Nishimura a défrayé la chronique : alors que la Seleçao était tenue en échec et peinait à contenir son adversaire, le Japonais a offert un penalty généreux après une "touchette" de Dejan Lovren sur Fred, qui en a rajouté.

Résultat, le Brésil a repris l'avantage (2-1) pour finalement s'imposer 3 buts à 1. Un "arbitrage maison" pour beaucoup d'observateurs et des Croates qui ne décoléraient pas après la rencontre. Sur les réseaux sociaux, on a même vu des tweetos japonais s'excuser pour la prestation contestée de M. Nishimura. Une belle polémique, donc, qui a obligé la Fifa à voler au secours de son arbitre.

"Si vous jouez avec les mains, vous incitez l'arbitre à aller dans une direction"

"Il était bien placé. Et depuis sa position, il a jugé les gestes, a tenu à souligner Massimo Busacca, patron du corps arbitral au sein de l'instance mondiale. Les arbitres prennent les décisions en moins d'une seconde. Ils se concentrent sur les gestes [...] Si vous jouez avec les mains, vous entrez en contact avec l'adversaire et vous incitez l'arbitre à aller dans une direction".

Une jolie tentative de défense qui a tout de même trouvé ses limites lorsque M. Busaca a été ensuite interrogé sur une éventuelle désignation de M. Nishimura pour un prochain match du Mondial : "Je ne peux pas vous répondre car nous n'avons pas analysé le match. Nous devons analyser les 90 minutes et non une seule décision. Nous devons faire une analyse claire et nous déciderons". Pas sûr, donc, que l'on revoie le Japonais de sitôt sur un terrain brésilien.

>> Suivez ici toute l'actualité des Bleus au Brésil et de la Coupe du monde

Lire et commenter