L'Italien Mario Balotelli (encore) victime d'injures racistes

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

RACISME - En marge du rassemblement de la sélection italienne, Mario Balotelli a encore été pris pour cible par des individus proférant des insultes racistes. C'était lors d'un entraînement ouvert au public dans la région de Florence où la Squadra azzura possède son centre technique.

Pourquoi toujours lui ? Mario Balotelli a - une nouvelle fois - essuyé des insultes racistes. A l'occasion du rassemblement de la Squadra azzura à Coverciano, l'équivalent italien de Clairefontaine, l'attaquant international a été victime d'injures racistes proférées par des "supporters".

"Supermario" aurait réussi à garder son calme en dépit de sa nervosité apparente, rapporte La Gazzetta dello sport, "mais il a ensuite rejoint ses coéquipiers au centre du terrain où il leur a dit : c'est incroyable ! Il n'y a qu'à Rome et à Florence qu'il arrive des choses comme ça".  

SuperMario en a plein le dos

L'attaquant milanais faisait référence aux injures de la part de supporteurs de la Juventus. En mai 2013, lors d'un match entre l'AC Milan et l'AS Roma, que des fans romains lui avaient adressé des cris racistes. L'arbitre de la rencontre avait alors suspendu la rencontre puisque "Balo" avait envisagé de quitter le terrain.

Il n'est cette fois pas sorti de ses gonds contrairement à il y a six mois, lors d'un match de Serie A où il avait été traité de "noir de merde" par le défenseur de Catane, Nicolas Spolli, ou, plus tôt, lorsque le vice-président du Milan AC et frère de Silvio, Paolo Berlusconi, avait qualifié Mario Balotelli de "nègre de la famille". 

Lire et commenter