Le Président à Clairefontaine : une tradition qui n’a pas toujours porté chance aux Bleus

LCI

à lire et à regarder sur

BONNE CHANCE - Avant une compétition internationale, le président de la République a pris l'habitude de rendre visite aux Bleus à Clairefontaine. Une tradition qu’Emmanuel Macron va honorer ce mardi, en espérant qu'elle va porter chance à l’équipe de France.

Même si Jacques Chirac n’a jamais été un grand fan de foot, l’ancien Président de la République n’a pas hésité une seconde à se rendre à Clairefontaine le 3 juin 1998 pour encourager les hommes d’Aimé Jacquet à l’approche de la Coupe de France, organisée cette année-là en France. A l’époque, presque personne n’ose parier sur une victoire finale de l’équipe de France en raison de matches amicaux relativement médiocres.


Pourtant, Jacques Chirac et son 6e sens pronostiquent le plus beau des parcours à Didier Deschamps et ses coéquipiers. "Je devrais pouvoir remettre à l'équipe de France la coupe Jules Rimet (le nom du trophée, ndlr) le 12 juillet", dit-il, précisant avec le sourire "s’entraîner (lui) aussi à cette remise". Quelques semaines plus tard, la prophétie deviendra réalité.


Par la suite, les successeurs de Jacques Chirac se sont tous rendus au moins une fois à Clairefontaine avant certaines compétitions internationales. Lors de l’Euro 2008, juste avant de décoller pour la Suisse, les Bleus reçoivent la visite de Nicolas Sarkozy, grand supporter du PSG. L’ex-président souhaite bonne chance aux hommes de Raymond Domenech et promet d’aller assister à la finale à Vienne en cas de qualification. Il n’a cependant pas l’occasion de modifier son agenda puisque l’équipe de France est éliminée en phases de poules.

La visite mystère de Hollande en 2016

Six ans tard plus, autre sélectionneur et autre président… C’est cette fois François Hollande, lui aussi amateur de football, qui passe faire un coucou aux hommes de Didier Deschamps avant leur départ pour le Brésil où ils espèrent laver l’affront de Knysna. Rebelote deux ans plus tard. A quelques jours de l’Euro 2016 qui se déroule en France, l’ex-chef de l’État revient cette fois en catimini. "Ce rendez-vous avait été organisé comme une visite privée sans la présence de médias", se rappelle dans Le Parisien la journaliste Nathalie Iannetta, qui conseillait à l’époque François Hollande sur les questions liées aux sports.


Ce mardi, Emmanuel Macron va à son tour honorer cette tradition en déjeunant avec l’équipe de France à Clairefontaine. Supporter de l’OM, il en profitera sans doute pour féliciter Steve Mandanda, Adil Rami et Florian Thauvin de leur très beau parcours en Europa League. Et en nourrissant le secret espoir que, vingt ans après celle de Jacques Chirac, cette visite présidentielle au centre technique national d'entraînement des Yvelines se solde par une victoire finale.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter