Mandanda, le sale coup

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

FORFAIT - Touché à une vertèbre samedi soir lors du dernier match de la saison de l'OM, le gardien des Bleus est officiellement forfait pour la Coupe du monde. Un énorme coup dur pour Steve Mandanda, soutenu par l

"Je n'ai qu'une seule crainte : les blessures rédhibitoires", déclarait Didier Deschamps mardi dans les colonnes de France Football . Le sélectionneur de l'équipe de France savait que la dernière journée de Championnat pouvait faire des dégâts dans la liste des 23 joueurs qu'il a retenus pour la Coupe du monde au Brésil (12 juin-13 juillet) . Cela n'a malheureusement pas loupé, et c'est son 2e gardien, Steve Mandanda, évacué sur une civière samedi soir lors de Marseille-Guingamp (1-0), qui a dû déclarer forfait hier après-midi.

"C'est avec tristesse que je vous annonce que, malheureusement, je ne pourrai tenir ma place au Mondial, a ainsi tweeté l'intéressé. Je souhaite à l'équipe de France une Coupe du monde remplie de réussite."

C'est une vilaine fissure à une vertèbre, survenue après un choc violent avec Mustapha Yatabaré , qui a mis K-O le gardien de longues minutes et qui laisse groggy l'équipe de France. Après cette annonce, les réactions se sont multipliées sur la toile. Des excuses de Yatabaré, "triste" après ce "geste involontaire", aux tweets de soutien de ses coéquipiers, André-Pierre Gignac ayant publié une photo où on le voit au côté d'un Mandanda alité, le forfait du portier a ému la France du foot.


 

Landreau ou Ruffier en n° 2 ?

Surtout, il jette une ombre sur le rassemblement des Bleus aujourd'hui à Clairefontaine, prélude à la préparation au Mondial. Deschamps sera évidemment interrogé sur la nouvelle hiérarchie des gardiens qu'il va devoir vite mettre en place. Derrière Hugo Lloris, qui de Mickaël Landreau (estampillé n° 3) ou de Stéphane Ruffier (initialement réserviste) va hériter de la place de n° 2 durant le Mondial ? A 35 ans et bientôt retraité, le premier peut-il vraiment y prétendre ? Ou vaut-il mieux privilégier la forme et la jeunesse du second au mépris des choix initiaux ? Autant de questions auxquelles le sélectionneur devra répondre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter