Coupe du monde 2018 : la séance de rattrapage du dimanche 17 juin

LCI

à lire et à regarder sur

RÉCAP' - Vous avez loupé l’entrée en lice, dimanche 17 juin, des champions du monde allemands et du Brésil de Neymar ? On vous récapitule tout ce qu’il s’est passé… et ce qui vous attend ce lundi en Russie.

L’entrée en scène des ogres du tournoi. Si la journée du dimanche 17 juin a calmement commencé par la victoire de la Serbie aux dépens du Costa Rica (0-1), l’ambiance est montée d’un cran dès la fin de l’après-midi. D'abord avec le premier match de l’équipe d’Allemagne, championne du monde en titre (4 titres au total), dans ce Mondial 2018. Une rencontre disputée et haletante qui s’est soldée par la victoire surprise du Mexique (0-1), permettant à Javier "Chicharito" Hernandez et les siens de prendre temporairement les commandes du groupe F, avant le résultat de Suède-Corée du Sud, prévu ce lundi à 14h.  


Seule sélection plus souvent sacrée que la Mannschaft dans la compétition-reine, la Seleção et ses cinq consécrations finales a elle aussi manqué son entrée en matière avec un match nul concédé face à la Suisse (1-1). Un match intense pour clore en beauté ce quatrième jour de Coupe du monde, de nouveau riche en émotions. En attendant la suite des événements, retour sur tout ce qu’il fallait voir - et donc revoir.

Le but qu’il ne fallait pas manquer

Un but qui fait mal. En marquant à la 35e minute du succès mexicain face à la Mannschaft, Hirving Lozano a renvoyé les Allemands à de (très) vieux souvenirs. De fait, avant ce dimanche, la dernière défaite inaugurale du pays dans un Mondial remontait à… 1982 ! Le buteur du jour, âgé de 22 ans, n’était même pas né. Contre l’Algérie du mythique Rabah Madjer, l’Allemagne de l’Ouest s’était alors inclinée 2-1. Une contre-performance qui n’avait pas empêché les coéquipiers d’Harald Schumacher d’atteindre la finale (battus par l’Italie) après avoir éliminé la France en demi-finale. Plus qu’aucun autre Tricolore, Patrick Battiston s’en rappelle encore.

>> Revoir le but de Lozano qui coule l’Allemagne

>> Le but de Lozano provoque un mini tremblement de terre au Mexique

>> Sur les traces de Hirving Lozano, la pépite mexicaine qui a mis l'Allemagne à terre

>> Allemagne-Mexique : le match en un coup d’œil 

Le bijou du jour

Quelle frappe de Philippe Coutinho ! Face à la Suisse, le milieu de terrain du Barça a de nouveau fait l’étalage de tout son talent à la 20e minute du match en décochant, de l’extérieur de la surface, un tir enroulé imparable dans la lucarne du portier helvète Yann Sommer. Pas de quoi donner la victoire au Brésil pour autant puisque la Nati a égalisé grâce à Steven Zuber. 

>> Brésil-Suisse : revoir l’enroulé limpide de Coutinho  

>> Brésil-Suisse : le match en un coup d’œil 

La stat' à retenir

Le Mondial 2018 sera-t-il celui des coups francs ? Après neuf rencontres en quatre jours de tournoi, trois frappes directes sur coup de pied arrêté ont déjà fait mouche, soit autant que sur l’ensemble de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Après celui d’Aleksandr Golovin pour le match d’ouverture Russie-Arabie saoudite (5-0), puis un autre, magistral, de Cristiano Ronaldo lors du spectaculaire 3-3 entre le Portugal et l’Espagne, Aleksandar Kolarov s’est à son tour illustré en nettoyant la lucarne de Keylor Navas, offrant la victoire à la Serbie contre le Costa Rica (0-1).

>> La Coupe du monde 2018, déjà une affaire de coups de pied arrêtés

>> Revoir le magnifique coup franc d’Aleksandr Golovin

>> Revoir la superbe égalisation de Cristiano Ronaldo (en version originale)

Hors-jeu

Non, Kylian Mbappé ne fait pas toujours l’unanimité. Souvent accompagné de superlatifs tous plus dithyrambiques les uns que les autres, le jeune attaquant du PSG et de l’équipe de France a, pour une fois, fait l’objet de critiques. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, l’Espagnol Xavi a ainsi estimé que le numéro 10 des Bleus avait "plus de physique que de talent". Une pique assez rare pour être soulignée même si l’ancienne gloire du Barça et de la Roja s’est aussi montrée bienveillante envers le joueur Tricolore, jugeant que "Mbappé sera l’un des cracks de demain".

>> Quand Xavi se paye Mbappé

>> Kylian Mbappé, plus jeune Français à débuter un Mondial

>> France-Australie (2-1) : revivez le match de Mbappé

En direct d’Istra

Dans l’attente de leur deuxième rendez-vous, contre le Pérou jeudi 21 juin à 17h à Iekaterinbourg (à suivre en direct sur TF1), les Bleus continuent de peaufiner leurs automatismes depuis leur camp de base. Ce dimanche, les remplaçants de la rencontre remportée face à l’Australie se sont imposés devant les jeunes du Spartak Moscou (3-2) pour un match d’entraînement. Olivier Giroud, Nabil Fekir et Blaise Matuidi ont marqué les trois buts tricolores. À noter, par ailleurs, que le deuxième but des Bleus contre les Socceroos, d’abord attribué à Paul Pogba, a finalement mis au débit de l’Australien Aziz Behich, qui avait dévié la trajectoire de la balle dans ses propres cages. 

>> France-Australie : le deuxième but des Bleus finalement retiré à Pogba

>> Enfin un Paul Pogba taille patron en équipe de France ?

En vidéo

Paul Pogba : "Je veux devenir le patron"

Ce que vous ne devez pas rater aujourd'hui

Les débuts des Diables Rouges et des Three Lions. Après Suède-Corée du Sud, première rencontre du jour programmée à 14h, ce lundi voit l'entrée dans le Mondial 2018 de la Belgique d'Eden Hazard, Kevin de Bruyne et Romelu Lukaku face au Panama (à 17h), puis de l'Angleterre d'Harry Kane, qui affronte la Tunisie à 21h (à suivre en direct sur TF1). 

>> Tout ce qu'il faut savoir sur la Belgique 

>> Tout ce qu'il faut savoir sur l'Angleterre

Le meilleur de la Quotidienne

Au programme de la Quotidienne ce dimanche 17 juin : les coulisses du retour des Bleus à Istra, les Brésiliens fous de joie après le penalty raté de Messi (et avant le match nul de la Seleçao) ou encore la folie danoise qui s'empare de Copenhague après la victoire des Dynamites danoises contre le Pérou. 

En vidéo

La Quotidienne du 17/06 : Giroud, Fekir et Messi !

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter