"Ton nom en russe" : le compte Twitter de l'équipe de France part en vrille

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

FAIL - Le compte Twitter des Bleus s'est livré à une opération pour le moins risquée, ce vendredi après-midi, en proposant aux membres du réseau social de donner une consonance slave à leur prénom ou leur pseudo. Un service que les twittos se sont empressés de détourner.

Il y a des coups de com' qu'il vaudrait parfois mieux s'épargner. C'est probablement ce que se diront les responsables de l'image extérieure de l'équipe de France, en portant leur regard sur leur opération "Tous supporterovitch des Bleus", à destination de leurs suiveurs sur Twitter. 

Un robot insensible à l'homophobie ou aux injures

L'objet de la tentative, aux visées déjà bien mystérieuses : donner une consonance russe, Coupe du Monde oblige, aux pseudos, prénoms, noms proposés par les twittos, qui n'avaient qu'à retweeter le message posté sur le compte Twitter de l'équipe de France pour se voir automatiquement affubler d'un surnom accompagné du suffixe -itch, -sky ou -ov ou -ine. Le surnom en question était ensuite inscrit sur un visuel, posté sur le compte Twitter de l'équipe de France. Seul problème, le robot (bot, en langage internet), chargé d'opérer la transformation n'a pas repéré les messages homophobes et injurieux que certains internautes avaient inclus dans leur demande de surnom. 


Dans les quelques dizaines de minutes qu'a duré l'opération, 5000 messages ont été reçus, a confirmé la Fédération française de football à LCI, qui a estimé à "une cinquantaine" le nombre de posts problématiques. Ces derniers ont été effacés, non sans que nous ayons fait une capture d'écran de quelques uns. Un florilège de propos injurieux...

... négationnistes...

... et homophobes :

Regrettant le détournement de ce jeu qu'elle avait "commandé à une agence extérieure", la Fédération n'a pu que constater que cette dernière avait "été défaillante dans sa gestion de la modération", dont elle avait aussi la charge. "C'était censé apporter un soutien à l'équipe de France et ça a été détourné, en partie, avec une visée injurieuse, homophobe, c'est évidemment choquant."  


Le jeu a été rapidement supprimé, et la page Twitter de l'équipe de France, nettoyée de ces détournements. A noter que l'AS Monaco a connu une mésaventure similaire, dans le même temps, en proposant aux supporters de voir leur nom inscrit dans un vestiaire virtuel de l'AS Monaco. L'occasion de messages particulièrement injurieux à l'égard de leur ancien joueur Kylian Mbappé.

Ne manquez rien de l'actualité de l'équipe de France pendant la Coupe du Monde en Russie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Lire et commenter