Morsure de Suarez : la Fifa a ouvert une procédure pour le sanctionner

Morsure de Suarez : la Fifa a ouvert une procédure pour le sanctionner
COUPE DU MONDE 2018

POLEMIQUE - Coupable d'avoir mordu un adversaire lors d'Italie-Uruguay mardi, Luis Suarez est dans le viseur de la Fifa. L'attaquant, par ailleurs récidiviste, fait l'objet d'une procédure disciplinaire depuis ce mercredi matin. Il pourrait avoir terminé son Mondial.

La réaction n'a pas tardé. Après avoir mordu Giorgio Chiellini , mardi, puis affolé les internets dans la foulée , l'attaquant de l'Uruguay Luis Suarez fait l'objet d'une procédure disciplinaire depuis mercredi matin, a indiqué la fédération internationale de football (Fifa). La décision ne tardera pas et pourrait le priver de la fin du Mondial alors que la Celeste s'est qualifiée pour les 8es de finale grâce à son succès sur l'Italie (1-0) .

Selon les textes en vigueur, le buteur uruguayen risque en effet une lourde sanction. D'autant que El Pistolero n'est pas un novice en la matière. En 2010, alors qu'il jouait à l'Ajax Amsterdam (Pays-Bas), il avait été suspendu 7 matches pour avoir mordu un joueur du PSV Eindhoven. En Angleterre, la fédération lui avait infligé 10 matches après un acte similaire. Et mardi, le serial mordeur a récidivé à 10 minutes du terme, lors d'un duel avec un défenseur azzuri.

Suarez a jusqu'au 25 juin pour se défendre

Si les premiers ralentis laissaient penser à un coup de tête, la morsure est clairement identifiée sur les autres images et les traces de dents sur l'épaule de Chiellini ne laissent pas de place au doute. ''On est côte à côte dans la surface, je bute sur son épaule (…) Ce sont des choses qui arrivent sur un terrain et ce n'est pas la peine non plus de leur donner trop d'importance'', a tenté de se défendre Suarez après la rencontre.

Dès mardi, la Fifa avait indiqué ''attendre les rapports officiels et collecter les éléments nécessaires pour évaluer la situation''. Car si l'arbitre n'a rien vu et donc pas sanctionné Suarez, la commission de discipline peut le faire a posteriori en s'appuyant sur des images. Le joueur et la fédération uruguayenne ont jusqu'au 25 juin à 22 heures pour défendre leur cause, alors que la Celeste joue son 8e de finale face à la Colombie trois jours plus tard.

>> Pour revoir les images de la morsure, cliquez ici <<
>> Pour suivre l'actualité de la Coupe du monde, rendez-vous sur notre page spéciale <<

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent