Coupe du monde 2018 : la séance de rattrapage du 1er juillet

LCI

à lire et à regarder sur

RECAP’ - Un nouveau "gros" qui rentre à la maison, les premières prolongations de ce Mondial, les premières séances de tirs au but… Ce dimanche 1er juillet aura apporté son lot de surprises. Vous avez débranché ? Pas de panique, voici ce qu’il fallait retenir de cette journée.

Qu'y a t-il de plus grisant que des matches à élimination directe ? Franchement, on ne voit pas ! Ce dimanche, place à deux nouveaux huitièmes de finale dont les résultats n'étaient pas forcément ceux attendus. Tandis que la Croatie a peiné pour s'imposer face au Danemark, la Russie a, elle, sorti l'Espagne au bout de l'ennui et d'une séance de tirs au but qui a montré toutes les failles de David De Gea - qui n'a rien arrêté.


On rembobine pour vous la journée de dimanche...

Le but du jour

Il fallait être à l'heure. Entre Croate et Danois, le score était déjà de 1-1 avant même la cinquième minute de jeu. Jorgensen a ouvert le score pour le Danemark après seulement 57 secondes de jeu. Mandzukic lui a répondu 180 secondes plus tard. La suite, était, comment dire... soporifique. Comme Espagne-Russie avant eux, les deux équipes ont laissé traîner jusqu'à la séance de tirs au but. La Croatie aurait pu l'emporter en toute fin de prolongation si Schmeichel n'avait pas arrêté le penalty de Modric. Après une séance de folie, Rakitic a envoyé les Vatreni en quart de finale face à la Russie !

>> VIDÉO - Croatie-Danemark : deux buts en trois minutes, revivez cette entame de folie

>> VIDÉO - Croatie-Danemark : Subasic et Schmeichel superstars d’une folle séance de tirs au but !

>> Croatie-Danemark (1-1, 3-2 aux tirs au but) : le match en un coup d’œil

L’homme du jour

 "Ce n'était pas le plus bel adieu, mais le football et la vie sont comme ça". C'est un Andres Iniesta plutôt philosophe qui a mis fin à une histoire vieille de 17 ans avec la sélection nationale. Buteur unique de la finale du Mondial 2010, qui a sacré l'Espagne championne du monde, l'ancien joueur du Barça a pris sa retraite internationale sur une élimination de la Roja aux tirs au but face à la Russie en huitième de finale. "Je pars avec un goût mauvais et dur. Nous sommes 'foutus' parce que nous n'avons pas su faire un pas de plus, être à la hauteur des circonstances", a-t-il déclaré, très affecté, en zone mixte. 


"L'important est de retrouver le chemin du succès, ce qui n'est pas facile, c'est plus compliqué qu'il n'y paraît. Mais il y a une relève, nous avons des joueurs de niveau", a encore ajouté celui  qui rejoindra le championnat japonais la saison prochaine. La Fédération espagnole lui a aussi rendu hommage : "nous ne pouvons rien te dire de plus que merci. Tu nous as donné la gloire, tu nous a portés au plus haut. Un compagnon exemplaire, unique et inimitable".

>> Iniesta confirme ses adieux à l'équipe d'Espagne

>> La Roja d'Iniesta éliminée en 8es : les cinq hommes à l'origine du fiasco

Du côté d’Istra

De l’émotion en veux-tu, en voilà. Il fallait avoir le cœur bien accroché pour suivre les Bleus ce dimanche. Car c’était deux salles, deux ambiances. D’un côté, Benjamin Pavard qui a bien failli faire pleurer tout le monde en plateau sur Téléfoot en écoutant un message plein d'admiration de ses parents. De l'autre côté, Antoine Griezmann a fait le show en conférence de presse en oubliant tous les filtres de bienséance. Florilège : "Kylian, la première fois qu'on l'a vu, on s'est dit 'putain de joueur'!", "le match contre l'Uruguay va être chiant", "Sur chaque action où les Argentins arrivaient dans notre surface, c'était caca-culotte".

>> VIDÉO - Séquence émotion : quand Pavard pleure dans Téléfoot

>> Comment sera le match Uruguay-France ? "Chiant", d'après Griezmann

Hors-jeu

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Et ça fonctionne aussi avec les propriétaires et les voleurs. Le gardien mexicain Guillermo Ochoa a vu sa préparation pour le huitième de finale face au Brésil quelque peu perturbée par le cambriolage de sa maison de famille à Mexico. Les malfrats auraient emportés "divers objets de valeur" au domicile de ses parents vendredi. Une mésaventure vécue chaque année par plusieurs joueurs de Ligue 1...

>> La maison de famille d'Ochoa cambriolée pendant qu'il était en Russie

La Quotidienne du jour

Les légendes du foot qui adoubent Mbappé ? Pavard qui n'en revient toujours pas ? Pourquoi Andy Murray est-il dégoûté ? C'est à voir dans la quotidienne de ce 1er juillet.

En vidéo

La Quotidienne du 01/07 : En scooter !

Ce qui vous attend lundi...

La Belgique et le Brésil se retrouveront-ils en quarts de finale ? Si la question a été posée à Eden Hazard en conférence de presse, le capitaine des Diables rouges a préféré se concentrer sur leur prochain adversaire : le Japon. La rencontre sera à suivre dès 20h sur TF1. Les Brésiliens affrontent eux à 16h les valeureux Mexicains. Tous les regards seront évidemment braqués sur Neymar, qui n’a pas encore séduit en Russie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter