Steve Mandanda manquera la Coupe du monde 2014

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

ÉQUIPE DE FRANCE – Les Bleus viennent de perdre leur gardien n°2 à moins d'un mois du coup d'envoi du Mondial brésilien. Le réserviste Stéphane Ruffier va donc suppléer le Marseillais, dans une hiérarchie des portiers bouleversée.

"Je n'ai qu'une seule crainte : les blessures rédhibitoires", déclarait Didier Deschamps mardi dans les colonnes de France Football. Le sélectionneur de l'équipe de France savait que le week-end en cours constituait la dernière menace sérieuse susceptible de le priver d'un de ses hommes dans la dernière ligne droite avant la Coupe du monde au Brésil (12 juin-13 juillet). Cela n'a malheureusement pas loupé et c'est son 2e gardien, Steve Mandanda, évacué sur une civière samedi soir lors de Marseille-Guingamp (1-0) , qui loupera la grand-messe du foot mondial.

L'incident est survenu à la 19e minute de jeu. Sur un ballon en profondeur, le genou gauche de Mustapha Yatabaré est venu percuter en pleine tête le portier phocéen sorti de sa cage pour intervenir. Ce dernier est resté inerte, K-O sur la pelouse durant de longues minutes, tandis que le médecin de l'OM auscultait les os de son visage. Aucune fracture n'a été décelée mais Mandanda a néanmoins été escorté par les marins-pompiers de Marseille jusqu'à l'hôpital de la Timone, où il est allé passer des examens pendant que le match suivait son cours.

Quel "temps de consolidation" ?

"Les nouvelles ne sont pas rassurantes, concédait, à la fin de la rencontre, son entraîneur José Anigo, en conférence de presse. Il est parti passer une IRM et les cervicales seraient touchées." "Steve a une fissure stable de la première vertèbre cervicale, ce qui pose un problème de mobilité au niveau du rachis, a ensuite précisé Christophe Baudot, le médecin du club. Pour ce qui est de sa participation à la Coupe du monde, le tout est désormais de savoir le temps de consolidation, mais pour ceci, il faut un avis ultraspécialisé qui se fera lundi matin à la Timone. En revanche, il n’y a aucun problème neurologique. Il est rentré chez lui en transport médicalisé après ses examens. Il porte un collier cervical (minerve), il va très bien." Mais il a connu mieux.

On parle, quand même, de six semaines d'indisponibilité pour ce type de blessures. Tant et si bien que le portier, dès ce dimanche après-midi, a finalement lui-même admis qu'il ne se faisait plus de faux espoirs. "C'est avec tristesse que je vous annonce que, malheureusement, je ne pourrai tenir ma place au Mondial, a-t-il ainsi tweeté . Je souhaite à l'équipe de France une Coupe du monde remplie de réussite." Elle lui souhaite, en retour, un prompt rétablissement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter