France-Italie : Mbappé-Griezmann-Dembélé, un trio ébouriffant qui doit encore s'améliorer

LCI

à lire et à regarder sur

TRIO D'ENFER - Alignés ensemble pour la première fois face à l'Italie (3-1), vendredi 1er juin en amical, Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé ont joué avec les nerfs de la défense italienne. Ce premier test satisfaisant laisse présager de belles choses pour l'avenir.

Sur le papier, le trio nous faisait saliver. Jeudi 31 mai, sur la pelouse de l'Allianz Riviera, le dernier entraînement des Bleus avait donné corps à l'assemblage Mbappé-Griezmann-Dembélé, les joueurs alternant les positions dans une animation en losange ou en ligne. Le lendemain soir, face à l'Italie (3-1) en amical à Nice, Didier Deschamps a poussé jusqu'au bout l'expérimentation pour le deuxième match de préparation à la Coupe du monde. Dans un système à trois milieux et trois attaquants, le schéma qui devrait être mis en place le 16 juin prochain face à l'Australie (12h sur TF1), le trio, d'une fraîcheur ébouriffante, a donné le tournis aux Azzurri.

Plus mouvante et mobile que lorsqu'elle tourne autour d'Olivier Giroud, meilleur buteur en activité des Bleus (31 réalisations, à égalité à Zinédine Zidane), l'attaque de l'équipe de France version "MGD" a fait des dégâts dans la défense de la Squadra Azzurra. Les trois Bleus ont souvent permuté, joué vite et fait en sorte de ne jamais être loin les uns des autres pour se créer des occasions. Antoine Griezmann sur penalty et Ousmane Dembélé d'un chef-d'oeuvre lucarne opposée ont été récompensés. De quoi conforter leur entraîneur, qui se voit offrir une option de jeu très intéressante à 15 jours de l'entrée en lice des Bleus dans le Mondial russe. 

En vidéo

Antoine Griezmann sur TF1 : "On n'a pas encore les bons repères"

Une association prometteuse mais perfectible

Toutefois, de l'avis des observateurs du ballon rond, le tout reste perfectible. "Ça s'est vu que c'est tout neuf. On essaie de se trouver. On n'a pas encore les bons repères sur le terrain. Si on fait deux, trois passes consécutives, on voit qu'on peut amener le danger assez vite", s'est satisfait Antoine Griezmann au micro de TF1. L'attaquant des Bleus a toutefois reconnu que tout n'a pas été parfait. "J'ai raté 2-3 passes pour Ousmane Dembélé ou pour Kylian Mbappé, et c'est à cause du peu de nombre de minutes mais on va essayer de travailler ça", a-t-il ajouté au micro de Canal+, en écho à certaines étourderies des uns et des autres pendant la rencontre, à l'image du mauvais choix de Dembélé qui a oublié Mbappé (24e) sur une contre-attaque. 


Un sentiment partagé par le Parisien, de passage en zone mixte après la rencontre. "C'est une relation prometteuse. On s'entend bien, on s'apprécie", a-t-il expliqué aux journalistes. "J'ai toujours voulu jouer avec de grands joueurs. J'ai deux top joueurs à mes côtés, Antoine (Griezmann) qui est dans le Top 10 mondial et Ousmane (Dembélé) qui est le meilleur jeune pour moi. Je suis bien entouré. J'essaie de les mettre dans les bonnes conditions. Il nous manque des automatismes. Ça se fera avec le temps. Le temps, on ne peut pas le combattre." Du temps, les Bleus en ont encore un peu jusqu'au 16 juin. À eux d'en faire le meilleur usage.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Lire et commenter