VIDÉO - Coupe du monde 2018 : tout savoir sur l'Iran de Sardar Azmoun

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

FICHE D'IDENTITÉ - Du 14 juin au 15 juillet prochains, le monde entier va vivre à l'heure de la Coupe du monde de football, la 21e du nom. Avant le coup d'envoi de la compétition, LCI passe en revue l'ensemble des 32 pays qualifiés. Place à l'Iran, un petit Poucet pas été gâté au tirage.

Voir l'Iran sortir des poules serait un miracle. En quatre participations à la phase finale de la Coupe du monde (1978, 1998, 2006 et 2014), la "Team Melli" n'est d'ailleurs jamais parvenue à franchir le premier tour, ne remportant qu'une de ses 12 rencontres de Mondial, pour trois nuls et huit défaites. Les "Lions de Perse", 32e nation au classement FIFA (en date du 1er janvier 2018, ndlr), font figure de petit Poucet dans ce tournoi mondial, qu'ils disputent pour la deuxième fois d'affilée, une première. Une participation iranienne qui est loin d'être usurpée lorsqu'on regarde attentivement leur campagne de qualification dans la zone Asie.


Sous les ordres du coach portugais Carlos Queiroz, déjà aux affaires pendant le Mondial 2014, l'Iran a réalisé un parcours remarquable en restant invaincu. Avec 22 points en dix rencontres, loin devant la Corée du Sud, la formation perse a été le premier pays d'Asie à décrocher son billet pour la Russie. Un résultat quasi-parfait alors même que la "Team Melli" a l'effectif le plus faible sur le papier. Même s'il faudra se méfier de Sardar Azmoun, présenté comme l'hériter d'Ali Daei, recordman du nombre de buts toutes sélections (109), et d'Alireza Jahanbakhsh, premier joueur iranien meilleur buteur d'un grand championnat européen, avec l'AZ Alkmaar.

Confrontés dans le groupe B à deux mastodontes, en l'occurrence le Portugal, champion d'Europe en titre, et l'Espagne, sacrée en 2010, les Iraniens n'ont pas été gâtés au tirage. Malgré tout, cela ne les empêche pas de vouloir faire mieux qu'en 2014, où ils avaient fini bons derniers de leur poule avec un point. L'entrée en lice contre le Maroc s'annonce déterminante.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter