VIDÉO - Coupe du monde 2018 : tout savoir sur l'invité surprise, l'Islande

FICHE D'IDENTITÉ - Du 14 juin au 15 juillet prochains, le monde entier va vivre à l'heure de la Coupe du monde, 21e du nom. Avant le coup d'envoi de la compétition, LCI passe en revue et en vidéo l'ensemble des 32 pays qualifiés. Place à l'Islande, surprenant quart de finaliste de l'Euro 2016.

C’était LA sensation de l’Euro 2016 en France. Deux ans après son incroyable épopée hexagonale, qui avait notamment valu à l’Angleterre de tomber sous les coups des Strákarnir okkar (traduisez : Nos gars), l’Islande est de retour sur le devant de la scène et s’apprête à vivre un nouveau baptême du feu en participant à son premier Mondial. 


Porté par son sélectionneur Heimir Hallgrímsson, adjoint de Lars Lagerback à l’Euro 2016 et … dentiste, le pays comptant seulement 350.000 habitants s’avance en petit poucet dans un groupe des plus relevés. Une poule composée de l’Argentine de Lionel Messi et consort, de la Croatie des virtuoses Ivan Rakitic et Luka Modric, et des Super Eagles nigérians, triples vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations (1980, 1994 et 2013).


Pour en arriver là, la sélection islandaise a dû se retrousser les manches lors des éliminatoires, face à des adversaires comme la Turquie, l’Ukraine ou encore la Croatie, qu’elle retrouvera donc au sein du groupe D. En dix matchs disputés lors des qualifications, les coéquipiers du Nantais Kolbeinn Sigthórsson ont réalisé un quasi sans-faute avec 7 victoires, un match nul et seulement deux défaites, concédées en terres croate (2-0) et finlandaise (1-0), se payant ainsi le luxe de reléguer la Croatie en barrage.

La star Sigurðsson finalement sur pied ?

Dans le but de se frayer un chemin en huitième de finale du Mondial, la sélection nordique espère pouvoir compter sa grande star, Gylfi Sigurðsson. Recruté à prix d’or l’été dernier – pour un montant de 50 millions d’euros – par le club anglais d’Everton à Swansea, le milieu offensif de 30 ans s’est blessé au genou droit le 10 mars dernier, faisant craindre le pire, une rupture des ligaments, à tout un peuple. 


Fort heureusement, ce dernier devrait être absent au total entre six et huit semaines. L’entraîneur d’Everton Sam Allardyce s’est montré optimiste début avril quant à un retour de l’Islandais sur les pelouses de Premier League, et donc quant à une sa participation à la Coupe du monde. De quoi rendre la fête totalement réussie pour les supporters islandais en Russie, qui devraient emmener avec eux leur célèbre "clapping".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter