VIDÉO - Coupe du monde 2018 : tout savoir sur la Suisse de Shaqiri

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

FICHE D'IDENTITÉ - Du 14 juin au 15 juillet prochains, le monde entier va vivre à l'heure de la Coupe du monde, 21e du nom. Avant le coup d'envoi de la compétition, LCI passe en revue l'ensemble des 32 pays qualifiés. Place à la Suisse, qualifiée pour son quatrième Mondial consécutif.

Après l’Allemagne en 2006, l’Afrique du Sud en 2010 et le Brésil en 2014, la Suisse va découvrir une nouvelle destination à l’occasion du Mondial 2018 : la Russie. En juin prochain, les Helvètes disputeront en effet leur quatrième Coupe du monde consécutive, la onzième au total. 


Pour se hisser jusqu'en Russie, l'équipe coachée par Vladimir Petkovic a réalisé un parcours presque parfait, avec un bilan de neuf victoires et seulement une défaite, face au concurrent direct et champion d'Europe, le Portugal (2-0). 

Avec le même nombre de points (27) mais une différence de buts largement défavorable (+16 contre +28), les coéquipiers de Johan Djourou ont laissé la première place du groupe B aux Lusitaniens, devant ainsi passer par les barrages. Lors de cette étape supplémentaire, les Suisses ont validé leur billet pour la Russie en prenant le dessus sur l'Irlande du Nord grâce à une victoire à l'extérieur (1-0) avant d'assurer l'essentiel à la maison (0-0).

L'Allemagne dès les huitièmes ?

Dans une très bonne dynamique ces dernières semaines, la "Nati" affiche pas moins de treize victoires au compteur sur ses 15 dernières rencontres. De quoi aborder avec confiance la phase de groupe, où elle retrouvera le Brésil, l'un des grands favoris de la compétition, mais aussi le Costa Rica et la Serbie. Pour venir à bout de ces deux équipes à leur portée, les Suisses pourront s'appuyer sur leur ailier virevoltant Xherdan Shaqiri, auteur de 20 buts en 66 sélections, et sur Granit Xhaka, le milieu de terrain polyvalent d'Arsenal.


Éliminés de la pire des manières en huitièmes de finale du dernier Euro, lors de la séance de tirs au but face à la Pologne (1-1; 5-4), les Suisses auront, sauf miracle, bien du mal à faire mieux que le premier tour à élimination directe de la compétition. L'Allemagne, tenante du titre et probable premier du groupe F, devrait en effet leur tendre les bras en huitième de finale en cas de qualification. Suffisant pour commencer à faire quelques cauchemars...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter