VIDÉO - Coupe du monde 2018 : tout savoir sur le Costa Rica de Keylor Navas

LCI

à lire et à regarder sur

FICHE D'IDENTITÉ - Du 14 juin au 15 juillet prochains, le monde entier va vivre à l'heure de la Coupe du monde, 21e du nom. Avant le coup d'envoi de la compétition, LCI passe en revue l'ensemble des 32 pays qualifiés. Place au Costa Rica, quart-de-finaliste surprise du Mondial 2014, qui a bon espoir de déjouer encore les pronostics en Russie.

La géographie doit parfois beaucoup au football. Ainsi, à l’image de tous ces jeunes Français qui ont appris à situer la ville d’Auxerre grâce à la Ligue 1, de nombreux amateurs de foot, à travers le monde, ont su placer le Costa Rica sur une carte après la Coupe du monde au Brésil où, il y a quatre ans, Los Ticos ont fait sensation en se hissant jusqu’aux quarts de finale, pour la première fois de leur histoire. Bis Repetita en cet été 2018 en Russie ?

Un groupe inchangé et aguerri

Si la mémoire collective a retenu le 8e de finale homérique s’étant achevé aux tirs au but face à la Grèce (1-1 ; 5-3), il ne faut pas oublier que la bande à Keylor Navas, le gardien qui avait signé au Real Madrid dans la foulée, avait pris la mesure de l’Uruguay (3-1) et l’Italie (1-0), tenant au passage l’Angleterre en échec (0-0), lors du premier tour de ce Mondial 2014. Auparavant, l’équipe d’Amérique centrale avait, en revanche, eu toutes les peines du monde à s’extraire des éliminatoires.

Quatre ans plus tard, les mêmes se sont qualifiés en cador, ne concédant qu’une petite défaite (2-0) face au Mexique, lors de la dernière campagne. Ce qui laisse entrevoir une véritable progression, et indique donc que l’épopée de 2014 n’était pas un exploit sans lendemain. En Russie, dans un groupe E composé du Brésil, de la Suisse et de la Serbie, la 2e place lui semble cette fois accessible dès le départ. D’autant que le sélectionneur, Oscar Ramirez, qui officiait déjà en tant qu’adjoint en 2014, peut de nouveau compter sur un groupe au complet, resté quasi inchangé.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter