Adil Rami révèle le secret de la folle soirée après France - Argentine

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

INSOLITE - Juste après la spectaculaire victoire de la France face à l’Argentine (4-3), la nuit des Bleus a été très mouvementée. Sur TF1 ce lundi soir, Adil Rami a raconté les coulisses de cette soirée, qui aurait pu mal finir pour lui.

Les Bleus ont fêté comme il se doit leur très belle victoire sur l’Argentine (4-3) en huitièmes de finale de Coupe du monde. Ce soir-là, une quinzaine de joueurs ont diné ensemble dans un restaurant d’Istra. En rentrant à l’hôtel, l’ambiance était forcément joyeuse. Alors que certains poussent encore la chansonnette dans les couloirs, Adil Rami décide de rentrer dans sa chambre pour jouer à Fortnite.


Mais comme l’a raconté le défenseur de l’OM dans Le Mag de la Coupe du monde ce lundi soir sur TF1, certains joueurs n’avaient pas du tout envie de dormir. "Moi je me suis mis nu dans ma chambre, à jouer à Fortnite avec mon casque, les mecs eux frappaient aux portes des chambres en chantant comme des supporters et dès qu'il y en avait un qui avait le malheur d'ouvrir, il prenait la tempête", explique-t-il.

"J’ai dégoupillé l'extincteur et là… Ghostbuster !"

Adil Rami décide tout de même de jeter un œil dans le couloir pour savoir exactement ce qui se trame. Malheureusement pour lui, il est repéré par Benjamin Mendy qui rameute alors les autres joueurs pour mettre le boxon dans la chambre. Ni une, ni deux, le joueur de l’OM se saisit d’un extincteur et arrose tout ce petit monde. "J’ai dégoupillé l'extincteur et là,....Ghostbuster ! Il y avait de la fumée partout, c'était une chicha, on ne se voyait pas dans les couloirs", assure le champion du monde.


Ce qu’il ignore cependant, c’est que la fusée dégagée est potentiellement toxique. Une personne chargée de la sécurité de l’équipe de France fait alors évacuer toutes les chambres, y compris celles dans lesquelles séjournent Didier Deschamps et son staff. "Quand j'ai vu l'ampleur de ma bêtise, je me suis dit, je vais me faire griller, je suis dans la merde", raconte aujourd’hui le défenseur marseillais. Heureusement pour lui, Didier Deschamps n’a pas jugé de bon de le sanctionner.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter