60 ans après, l'héritage de Youri Gagarine toujours intact

Iouri Gagarine, premier Homme à effectuer un voyage dans l'espace.

CONQUÊTE SPATIALE - Premier homme à voyager dans l'espace en avril 1961, Youri Gagarine jouit encore d'une immense popularité en Russie. Il reste aussi, 60 ans après, un symbole central pour le Kremlin et sa politique de grandeur.

Pionnier de l'astronautique russe, Constantin Tsiolkovski prophétisait en 1911 : "La Terre est le berceau de l'humanité mais on ne passe pas sa vie entière dans un berceau". Un rêve transformé en réalité cinquante ans plus tard par Iouri Gagarine, premier Homme à voyager dans l'espace. 

Dans la matinée du 12 avril 1961, Youri Gagarine se hisse sans hésitation à bord du Vostok, "l'Orient" en russe. Quelques secondes après son décollage du cosmodrome de Baïkonour, à 9h07, il lance d'une voix joyeuse "c'est parti". En moins de deux heures, il s'arrache de l'attraction de la planète bleue et effectue le tour de l'orbite terrestre à près de 30 000 km/heure dans son étroite capsule, aux allures de boulet. C'est en parachute, à 7 000 mètres d'altitude, qu'il termine son périple. L’exploit et le nom de son auteur retentirent partout dans le monde. 

En vidéo

LCI PLAY - C'était il y a 60 ans : Youri Gagarine, un soviet dans l'espace

Véritable légende en Russie,Youri Gagarine naît le 9 mars 1934 à Klouchino, un village situé à 150 km à l'ouest de Moscou, dans une famille modeste. Passionné par les avions, le blond aux yeux bleus s'inscrit dans un club aéronautique amateur à 20 ans avant de rejoindre une école de pilotage militaire. Devenu pilote de chasse, Gagarine se porte volontaire en 1959, comme 19 autres militaires, pour apprendre à piloter "un tout nouveau type d'appareil"

Finalement, il est désigné pour effectuer le premier vol de l'homme dans l'espace, l'histoire racontant que ce sont ses compétences et surtout ses origines ouvrières qui firent la différence auprès des décisionnaires soviétiques. Lors de cette mission aussi historique que dangereuses, il frôlera, à plusieurs reprises, la mort. La veille du décollage, le taux de réussite du lancement de la fusée, lui, ne dépassait pas les 56 %...

Au coeur de la propagande soviétique... et russe

Accueilli en héros sur Terre, il devient rapidement la coqueluche des dirigeants de l'URSS. Adopté par Nikita Krouchtchev, il sera envoyé en mission de paix aux quatre coins du monde, rencontrant par exemple la reine Elizabeth II ou Fidel Castro. L'écrivain Lev Danilkine souligne que nombre d'historiens considèrent Gagarine comme un "rouage de la gigantesque machine de violence" de l'URSS. Son exploit aurait notamment servi à "inculquer à la population" que les victimes des répressions soviétiques et du Goulag "ne l'avaient pas été en vain"

Vladimir Poutine entretiendrait, selon lui, cette logique pour faire de la Russie d'aujourd'hui l'héritière des triomphes du passé. "Le pouvoir actuel s'approprie méthodiquement les cultes populaires : d'abord celui de la victoire pendant la Seconde guerre mondiale, puis celui de la conquête de l'espace et de Gagarine", souligne-t-il rappelant que l'État combattait parallèlement toutes "interprétations alternatives" de ces événements.

Des traces encore visibles dans le système éducatif

D'autres legs de cette propagande sont encore largement visibles de nos jours. Interrogé par LCI, Florian Vidal, chercheur au Centre Russie/NEI à l'IFRI, explique : "au sein de la société russe, Gagarine demeure une des personnalités les plus populaires". Si "les anciennes générations ont une admiration encore vive et plus marquée de ses exploits que les jeunes générations", le système éducatif est, lui, encore imprégné de ses exploits. 

Les écoles russes organisent même "des événements autour de la figure de Gagarine" comme la "coupe Gagarine (Kubok Gagarina)", sortes "d'olympiades" avec "plusieurs exercices physiques". "Plus que l’exploit scientifique, c’est l’image de Gagarine qui est utilisée dans le milieu scolaire pour promouvoir le dépassement de soi", conclut le chercheur. 

Lire aussi

Après un tragique accident lors d'un vol à bord d'un avion d'entraînement, Youri Gagarine s'éteint en 1968. Sa mort, encore entourée de mystère - les autorités n'ayant jamais publié le rapport d'enquête complet - constitue, aujourd'hui encore un choc pour de nombreux Russes. Elle a pourtant transformé le héros en icône. Une autre preuve, s'il en fallait, de la trace indélébile laissée par cet emblématique personnage. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Thomas Pesquet vers l'ISS : la capsule Crew Dragon est en orbite autour de la Terre

Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

EN DIRECT - L'Union Européenne pense pouvoir vacciner 70% des adultes contre le Covid-19 dès juillet

Fin des vacances scolaires : y aura-t-il une tolérance pour les déplacements le week-end des 24 et 25 avril ?

Minute par minute, comment suivre le décollage de Thomas Pesquet à bord de SpaceX

Lire et commenter