"Les mensonges de Coline sont impardonnables" : la fille de Jeane Manson prend la défense de Richard Berry

"Les mensonges de Coline sont impardonnables" : la fille de Jeane Manson prend la défense de Richard Berry

RIPOSTE - Mentionnée dans la plainte déposée par Coline Berry auprès du parquet de Paris, la fille de Jeane Manson, la chanteuse Shirel, accuse l’aînée de l’acteur d’avoir fait pression sur elle pour confirmer des accusations d’inceste qu’elle qualifie de "mensonges".

Shirel ne pouvait pas rester silencieuse plus longtemps. La fille de la chanteuse Jeane Manson, 42 ans, est en effet mentionnée à plusieurs reprises dans la plainte déposée le 25 janvier dernier devant le parquet de Paris par Coline Berry à l’encontre de son père, l’acteur Richard Berry.

"Quand le couple avait la garde des enfants en fin de semaine, il leur serait arrivé, le matin après leurs ébats, de convier ceux-ci dans la chambre parentale pour des jeux sexuels", est-il écrit dans un extrait de la plainte, obtenue par nos confrères du Monde

"Le père de la plaignante lui aurait alors proposé de jouer à l’orchestre avec ses organes sexuels et ceux de sa partenaire (pénis, seins), les deux adultes étant nus (…) Mme Coline Berry aurait donc été contrainte d’apposer sa bouche sur le sexe de M. Berry, le tout en présence de l’autre enfant, et de manière répétée."

Toute l'info sur

Inceste : la parole se libère

Il y a un mois elle a commencé à me harceler pour que je confirme ses mensonges. Je ne le ferai jamais- Shirel, à propos de Coline Berry

Shirel, appelée S. dans la plainte, est l’un des deux filles qu’a eue Jeane Manson avec le producteur de cinéma André Dajoui. De son vrai nom Jennifer Djaoui, elle est notamment connue du public français pour avoir reprise le rôle d’Esmeralda dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris, au début des années 2000.

"Je m’exprime aujourd’hui pour mettre un terme à la situation folle que nous vivons depuis 3 jours", a écrit ce jeudi la jeune femme dans un message posté sur Facebook. "J’avais 5 à 7 ans quand ma mère vivait avec Richard Berry. Après ces deux années en commun, nous ne nous sommes pas revues avec Coline. Sauf depuis presque un an où je l'ai rencontré en Israël", raconte-t-elle. "Il y a un mois elle a commencé à me harceler pour que je confirme ses mensonges. Je ne le ferai jamais."

"Il n’y a pas eu de gestes déplacés de Richard", insiste-t-elle. "Il n’y a pas eu de jeu sexuel avec lui et ma mère. Jamais. Aucun abus, aucun attouchement, rien. Les mensonges de Coline sont impardonnables. Dans cette affaire, chacun peut avoir un avis, soutenir un proche. Moi j’étais là avec ma mère comme l’atteste Coline. Et je sais que les accusations de Coline Berry sont fausses du premier au dernier mot."

Lire aussi

Interrogée courant janvier par Le Monde, Shirel avait répondu n’avoir "rien à dire à ce sujet, car il ne me concerne pas". D’après Coline Berry, elle lui aurait toutefois envoyé un texto l'assurant de son soutien. Deux jours après l’entretien de l’acteur avec "Le Monde", elle a renvoyé un message au quotidien indiquant n’avoir "jamais vu Richard Berry avoir des gestes déplacés envers sa fille Coline."

Depuis la révélation de la plainte à l’encontre de Richard Berry, deux clans s’opposent à travers les médias et les réseaux sociaux. Si l’acteur est également défendu par Pascale Louange, son actuel épouse, et par Joséphine Berry, sa deuxième fille, Coline Berry a enregistré le soutien de sa cousine, l’actrice Marilou Berry, et de sa mère, Josiane Balasko, qui fut l’épouse de Philippe Berry, le frère de Richard, décédé en 2019. 

Sur le même sujet

Lire et commenter