Affaire Epstein : le prince Andrew perd son titre d’altesse royale et ses honneurs militaires

LCI PLAY - Affaire Epstein : le prince Andrew rattrapé par la justice

SHOCKING – Dans un communiqué laconique diffusé ce jeudi 13 janvier, Buckingham Palace annonce que le fils cadet de la reine lui a rendu "ses affiliations militaires et ses parrainages royaux". Une conséquence du procès au civil pour viol qui pourrait s’ouvrir contre lui à New York d’ici la fin de l’année.

Ne l’appelez plus "son altesse royale". Comme son neveu Harry avant lui, le prince Andrew a perdu le droit d’utiliser ce titre. Une décision majeure qu’il a apprise de sa mère Elizabeth II lors d’un rendez-vous privé ce jeudi 13 janvier.

"Avec l'accord et l'approbation de la reine, les affiliations militaires et parrainages royaux du duc de York ont été rendus à la reine", précise un communiqué laconique de Buckingham Palace publié en fin de journée.

Toute l'info sur

Jeffrey Epstein, le milliardaire qui exploitait sexuellement des mineures

Le prince Andrew, qui a notamment pris part à la guerre des Malouines comme pilote d’hélicoptère en 1982, possédait près d’une quinzaine de titres militaires. Du Royaume-Uni au Canada, en passant par la Nouvelle-Zélande. 

Plus de 150 vétérans des forces armées britanniques avaient écrit à la reine pour que son fils perde tous ses statuts et titres militaires en raison des accusations portées contre lui outre-Atlantique. La veille, un magistrat de New York a jugé recevable la plainte pour viol déposé à l’encontre du duc de York pour des faits remontant à 2001.

C’est un marathon, pas un sprint. Le duc continuera à se défendre contre ces accusations- Les avocats du prince Andrew

Virginia Giuffre, âgée de 17 ans à l’époque, affirme avoir été contrainte d’avoir des relations sexuelles avec Andrew dans le cadre du trafic sexuel mené par le milliardaire Jeffrey Epstein, aujourd’hui décédé. Un procès au civil pourrait s’ouvrir contre l’ancienne altesse royale d’ici la fin de l’année. The Sun rapportait jeudi matin qu’il envisageait un accord financier en dehors du tribunal pour enterrer l’affaire qui va le contraindre au silence le plus strict. 

Lire aussi

"Le Duc de York continuera à ne pas assumer de fonctions publiques et se défend dans cette affaire comme citoyen privé", poursuit le court texte du palais. Andrew avait déjà cessé toute représentation officielle au nom des Windsor à l’automne 2019, à l’issue d’une interview catastrophique donnée à la BBC au sujet de ses liens avec Jeffrey Epstein. 

Muets après la décision du juge new-yorkais mercredi, les avocats du prince ont fini par réagir ce jeudi. "C’est un marathon, pas un sprint. Le duc continuera à se défendre contre ces accusations", assurent-ils. De quoi poursuivre un nouveau feuilleton britannico-américain dont la famille royale n’a pas franchement envie d’entendre parler.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Levée des restrictions : jauges, masque, télétravail, discothèques, école... les annonces de Jean Castex

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.