Réouverture le 15 décembre : l’épilogue d’une année noire pour les salles de cinémas

Réouverture le 15 décembre : l’épilogue d’une année noire pour les salles de cinémas

DÉCRYPTAGE - Emmanuel Macron a annoncé mardi la réouverture des salles de cinéma à partir du mardi 15 décembre. Un rayon de soleil pour les exploitants au terme d’une année où la fréquentation a baissé de plus de 65%. Et où la concurrence féroce des plateformes de streaming s'est accélérée.

Le reconfinement leur a coupé les ailes. Fin octobre, lorsque le gouvernement a annoncé leur fermeture, les salles obscures venaient de connaître leur pic de fréquentation depuis leur réouverture en juin. Et ce en dépit du couvre-feu mis en place à Paris et dans les grandes villes le 17 octobre. Avec 8,5 millions d’entrées en un mois, des films comme 30 jours max de Tarek Boudali, Adieu les cons d’Albert Dupontel ou encore le film d’animation américain Trolls 2 avaient donné un coup de fouet à un secteur sinistré par le premier confinement.  

Ce sont principalement ces grands succès que les spectateurs pourront (re)découvrir à partir du 15 décembre, la date annoncée mardi par Emmanuel Macron pour une réouverture, sous-réserve que la baisse des nouvelles contaminations le permette. Un protocole sanitaire strict sera mis en place, avec un espacement à définir entre les spectateurs. Et le port du masque obligatoire, comme c’était déjà le cas depuis la fin du mois d’août.  

Un système d'horodatage le soir

Comme l’a indiqué par ailleurs le chef de l’État, un système d’horodatage, qui bénéficiera également aux théâtres, devrait être mis en place pour les séances du soir, afin de permettre aux spectateurs de rentrer chez eux après 21h. Proposé par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot lors du précédent couvre-feu, il avait été refusé par Matignon, contraignant les exploitants à supprimer les séances du soir. Et à perdre jusqu’à la moitié de leur chiffre d’affaires. 

Cet encadrement strict de la réouverture des salles est un moindre mal pour un secteur qui a craint de ne pas rouvrir du tout en 2020. Ces derniers jours, les professionnels du secteur avaient milité pour une réouverture dès le mercredi 9 décembre, avec un moratoire sur les nouveautés qui aurait bénéficié aux films sortis juste avant le reconfinement. On pense par exemple à ADN de Maïwenn et Garçon chiffon de Nicolas Maury, portés par de bonnes critiques et privés d’écran au bout de trois jours.

Les films d'avant le reconfinement, ou presque

Tous ces films seront de nouveau à l’affiche dès le 15 décembre, à ceci près qu’ils seront concurrencés dès le lendemain par un énorme blockbuster américain, le seul de la fin de l’année : Wonder Woman 1984. La Warner l’avait initialement programmé au 30 décembre. Mais le studio a choisi d’en avancer la sortie dans tous les pays où les salles sont ouvertes, en amont de sa mise en ligne le 25 décembre outre-Atlantique sur la plateforme HBO Max. Pathé, qui devait sortir Les Tuche 4 le 16 décembre, a choisi de ne pas lutter. Et de reporter la comédie avec Jean-Paul Rouve au 3 février prochain.

Lire aussi

Si ces deux semaines de réouverture promettent une belle fréquentation, renforcée par les vacances scolaires, les salles françaises ne se font pas d’illusion sur le bilan de l’année 2020. Avec une baisse de 64,9% de la fréquentation globale sur les dix premiers mois de l’année, selon le Centre National de la Cinématographie (CNC), le secteur vit des heures sombres, sans garantie de retrouver les chiffres d’avant la pandémie de coronavirus avant de longs mois.  

La faute au cinéma américain, qui ne cesse de repousser ses grosses sorties, les cinémas restant fermés dans les plus grandes villes aux États-Unis. Mais aussi aux plateformes de streaming – Netflix, Amazon Prime, Disney+ - qui ont profité du confinement pour s’imposer durablement dans les foyers français. Sur les sept premiers mois de l’année, leur chiffre d’affaires a en effet progressé de 52% dans l’Hexagone, à hauteur de 680 millions d’euros.

>> Et aussi...

Le 15 décembre, vous pourrez (re)découvrir "Adieu les cons", l'un des grands succès du moment avant le reconfinement, avec plus de 750.000 entrées. Son acteur et réalisateur Albert Dupontel est dans notre podcast "Le cinéma, c'est la vie en mieux"....

>> Téléchargez cet épisode sur ApplePodcasts ici

>> Ecoutez-le sur Deezer ici

>> Ecoutez-le sur Spotify ici

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre les 2 doses de vaccin à ARNm

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Biden à la Maison Blanche : comment il a redécoré le Bureau ovale

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

"On peut passer à autre chose" : greffe des bras et des épaules réussie pour Felix Gretarsson, une première mondiale

Lire et commenter