Angèle se livre sans fard sur Netflix : doutes, angoisses, coming-out volé

Angèle se livre sans fards dans un documentaire sur Netflix.

CRITIQUE – Netflix diffuse ce vendredi "Angèle", un documentaire intime et touchant consacré à la chanteuse à succès qui n'élude aucun sujet. Même les plus personnels.

Après 3 ans d'absence, Angèle fait un retour en force. Alors que son album baptisé Nonante-cinq sortira le 10 décembre prochain, Netflix diffuse ce vendredi un documentaire aussi attendu que son nouvel opus. D'ordinaire très pudique, la Belge de 25 ans a accepté de se raconter sans fard face à la caméra de Sébastien Rensonnet et Brice VDH, deux de ses proches (le dernier a notamment mis en boite le clip "Tout oublier"). 

Baptisé sobrement Angèle, le film revient sur le succès fulgurant de la jeune artiste dont le premier album Brol a dépassé la barre du million d'exemplaires vendus en France. "Personne n’est prêt pour ça", admet Angèle dans le documentaire. "J’étais hyper heureuse et en même temps, je me demandais, mais qu’est-ce que je fous là ? Pourquoi moi ? J’ai donc développé cette fille-là, une version améliorée de moi-même (…) Seulement voilà, la vraie Angèle, je l’ai perdue. Je ne sais plus qui je suis", lance-t-elle. 

Toute l'info sur

Documentaire

Lire aussi

Car derrière l'image de la chanteuse souriante et pimpante qui balance des textes aussi mordants qu'engagés se cache en réalité une jeune femme en proie au doute et qui a du mal à contenir l'angoisse qui la gagne au fur et à mesure que sa carrière prend de l'ampleur. Car la route vers le succès n'a pas été pavée que de bonnes intentions.

Alors que le monde entier est paralysé par la pandémie, Angèle a profité du confinement pour se confronter à ses angoisses et dévoiler au public ses états d'âme qu'elle étale sur les dizaines de journaux intimes qu'elle griffonne depuis son plus jeune âge. 

On découvre notamment que ça n'a pas été facile pour elle de grandir dans l'ombre de parents connus – le chanteur Marka et la comédienne Laurence Bibot – et même d'un grand frère, le rappeur Roméo Elvis, qui sera rattrapé par des accusations d'agression sexuelles. "C'était une explosion dans mon cœur et dans ma famille", admet Angèle qui a été confrontée à la violence des médias et des réseaux sociaux. 

Mon coming out m’a été volé. J’ai réalisé assez tard que j’étais bisexuelle et c’était compliqué- Angèle

Artiste engagée dont le titre "Balance ton quoi" est devenu un hymne féministe, la jeune femme se rappelle aussi la parution d'une photo d'elle dénudée dans Playboy qui a fait polémique alors qu'elle n'avait pas donné son accord pour la publier. "C’était une humiliation publique d'être une femme objet", confie la chanteuse qui fond en larmes devant les caméras de Netflix. 

Angèle revient également sur un autre moment douloureux, lorsque Cyril Hanouna lui a volé son coming-out dans "Touche pas à mon poste". "Il a été la première personne à dire en direct que j’étais avec une femme. Mon coming-out m’a été volé. J’ai réalisé assez tard que j’étais bisexuelle et c’était compliqué. J’aurais préféré choisir le moment", admet Angèle qui a dû affronter le public, mais aussi sa famille, à commencer par sa grand-mère adorée qui a eu du mal à digérer la nouvelle. "Pourquoi une femme ?", lui demande Mamy Pilou. "Pourquoi un homme ?", réplique la chanteuse, qui a toujours pu compter sur les mots pour se défendre. 

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.