Arthur Rimbaud n'entrera pas au Panthéon, décide Emmanuel Macron

Arthur Rimbaud n'entrera pas au Panthéon, décide Emmanuel Macron

HOMMAGE - Le président a refusé la panthéonisation du poète, respectant la volonté de la famille du poète. L'écrivain "restera inhumé aux côtés de siens" à Charleville-Mézières, a déclaré le chef de l'État.

Suite et fin de la saga. Ce jeudi, le président Emmanuel Macron a annoncé qu'il rejetait l'idée de faire entrer Arthur Rimbaud au Panthéon. Le chef de l'État a déclaré vouloir respecter le souhait de la famille en dépit d'une pétition publique en ce sens. 

"Je ne souhaite pas aller à l'encontre de la volonté manifestée par la famille du défunt. La dépouille d'Arthur Rimbaud ne sera pas déplacée" du caveau familial de Charleville-Mézières, a écrit le chef de l'État à l'avocat de la famille dans un courrier daté du mercredi 13 janvier. 

Arthur Rimbaud "restera inhumé aux côtés des siens, dans le caveau familial du cimetière de Charleville-Mézières, sa ville natale et dernière demeure", a ajouté Emmanuel Macron. Au passage, le président de la République a rendu hommage à une "figure majeure de la littérature française, poète incontournable et esprit rebelle" dont "le nom perdure dans notre histoire".

L'idée de faire entrer ce jeune poète dans ce lieu de mémoire a émergé en septembre dernier. À l'époque, une pétition en faveur de la panthéonisation conjointe d’Arthur Rimbaud et Paul Verlaine, amants pendant quatre ans, avait été adressée au président, seul habilité à en décider. Le texte a été lancé à l'initiative d'un groupe d'intellectuels, académiciens ou encore universitaires et avait été signé par d'ex-ministres de la Culture, ainsi que l'actuelle locataire du poste, Roselyne Bachelot. 

Très rapidement, cette pétition a embrasé une partie de l'élite littéraire. Alors que la France doit faire face à une grave crise sanitaire, la France s'écharpe sur la panthéonisation de Rimbaud. Le quotidien espagnol El Pais, en a profité pour se moquer gentiment : "C'est une de ces polémiques qu'on ne peut voir qu'en France, mêlant clans irréconciliables, tribunes dans les médias et échanges injurieux." 

Rimbaud n'a pas commencé sa vie avec Verlaine- Jacqueline Teisser-Rimbaud, petite-fils du poète

Parmi les réfractaires à la panthéonisation de l'écrivain : la famille d'Arthur Rimbaud. Les raisons sont multiples. Tout d'abord, elle craint que cette opération n'enferme l'auteur précoce dans cette relation amoureuse. Si les deux poètes faisaient ensemble leur entrée au Panthéon, "tout le monde va penser "homosexuels", mais ce n'est pas vrai. Rimbaud n'a pas commencé sa vie avec Verlaine et ne l'a pas terminée avec lui, ce sont juste quelques années de sa jeunesse", avait déclaré Jacqueline Teissier-Rimbaud, précisant que son fils et ses petits-enfants partageaient son point de vue. 

Mais selon Frédéric Martel, l'initiateur de la pétition souhaitant panthéoniser le duo, c'est en réalité l'homosexualité d'Arthur Rimbaud qui est en question dans ce débat :" Mon intention était de faire émerger cette homophobie que je savais latente chez les rimbaldiens", soutient le journaliste et essayiste. "C’est une nouvelle page des études rimbaldiennes qui s’ouvre", déclarait-il dans les pages du Monde en octobre dernier. 

La famille de Rimbaud estime de son côté qu'en agissant ainsi, on donnerait une représentation trop réductrice de l'écrivain, dont la carrière littéraire fulgurante avait réussi à forger la légende. "Il faudrait d'abord s'intéresser aux œuvres de Rimbaud avant de s'intéresser à sa vie privée", rappelait Jacqueline Teissier-Rimbaud, 75 ans, arrière-petite-nièce de l'auteur, à LCI.  "C'était un poète avant d'être l'amant de Verlaine. Ils sont restés ensemble seulement quatre ans. Il écrivait déjà avant leur rencontre." 

Lire aussi

Enfin, une autre question s'était posée : les deux hommes auraient-ils voulu être ensemble au Panthéon ? En effet, Arthur Rimbaud n'était pas un homme qui aimait les conventions. Il s'en moquait. D'ailleurs, le poète avait décidé de quitter le monde littéraire en 1875, à seulement 20 ans, étouffant dans cette sphère qui n'était pas à la hauteur de ces attentes. Dans les années 1880, Arthur Rimbaud ne voulait plus entendre parler de son œuvre littéraire, qu'il assimilait à une erreur de parcours. Idem pour Paul Verlaine qui avait tourné en dérision le sort de Victor Hugo panthéonisé : "Ils l'ont fourré dans cette cave où il n'y a pas de vin !" 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Trump gracie 73 personnes dont son ancien conseiller Steve Bannon avant de quitter la Maison-Blanche

EN DIRECT - Covid-19 : la pression monte en réanimation, nouveau Conseil de défense sanitaire ce mercredi

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle du Covid-19 ?

Lire et commenter