Avant le Super Bowl, The Weeknd explique (enfin) sa drôle de transformation physique

Avant le Super Bowl, The Weeknd explique (enfin) sa drôle de transformation physique

BIZARRE - Le chanteur canadien The Weeknd assurera le show dimanche à la mi-temps du Super Bowl dans le stade de Tampa, en Floride. Dans une interview à "Variety", l’interprète du tube "Blinding Lights" dévoile le secret des bandages qui ont interloqué ses fans.

Certains ont cru qu’il avait été victime d’un accident de voiture, comme le personnage qu’il incarne dans le clip de "Blinding Lights". D’autres qu’il avait succombé à la folie de la chirurgie esthétique, comme bien d’autres stars avant lui. Depuis qu’il est apparu le visage recouvert de bandages, sur la scène des American Music Awards en novembre dernier, The Weeknd suscite une foule de spéculations qu’il a pris un malin plaisir à alimenter en ne fournissant aucune explication officielle.

"C’est le nouveau frère Bogdanoff !", écrivait un internaute début janvier en découvrant son visage déformé dans le clip de la chanson "Save your tears". Des clichés des prothèses utilisées par un orfèvre des spéciaux pour créer cette vision d’horreur ont eu beau circuler sur les réseaux sociaux, ils étaient encore nombreux à craindre pour l’intégrité physique de leur idole.

Lire aussi

Ce dimanche, The Weeknd aura l’honneur de se produire à la mi-temps du Super Bowl 2021, la finale du championnat de football nord-américain qui opposera les Tampa Bay Buccaneers aux Kansas Chiefs. S’il se produira dans un stade quasiment vide, le champion des charts a promis de faire le show.  

La preuve : il a décidé de financer lui-même sa performance, à hauteur de 7 millions de dollars. Dans une interview à Billboard, il a même promis "une expérience cinématographique" aux fans qui regardent le spectacle depuis leur salon. L’an dernier, ils étaient près de 100 millions à suivre le concert assuré par Jennifer Lopez et Shakira.

Reste à savoir quel visage il offrira – littéralement – au public de ce rendez-vous incontournable. Interrogé par Variety, Abel Tesfaye, son vrai nom, reste mystérieux à ce sujet. Mais il livre pour la première fois les secrets de sa transformation physique. "La signification des bandages sur mon visage, c’est une réflexion sur l’absurdité de la culture hollywoodienne de la célébrité où mes gens se manipulent (physiquement – ndlr) pour des raisons superficielles afin de plaire et d’obtenir une forme de validation", explique-t-il.

Vous pouvez en conclure que je considère qu’être attirant est moins important pour moi qu’une histoire convaincante- The Weeknd

Depuis le clip de "Blinding Lights", sorti en novembre 2019, le chanteur raconte avoir voulu raconter l’histoire de son personnage "au fur et à mesure qu’il atteint un niveau de danger et d’absurdité extrême". Et lorsqu’on lui demande d’expliquer pourquoi il n’a pas hésité à apparaître de plus en plus laid au fur et à mesure que l’album After Hours cartonnait, il réplique : "Vous pouvez en conclure que je considère qu’être attirant est moins important pour moi qu’une histoire convaincante."

Défiguré ou pas, The Weeknd a d’ores et déjà rendez-vous avec ses fans français. Il se produira les 18, 19, 20 octobre et 13 novembre 2022 à l’AccorHotels Arena, à Paris, le 22 octobre à Bordeaux, le 29 octobre à Bordeaux et le 12 novembre à Lyon.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Affaire Jubillar : pourquoi l’étau se resserre sur son mari ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.