Bain de foule polémique : Miss France reconnaît que l’organisation lorraine a été "un peu débordée"

Bain de foule polémique : Miss France reconnaît que l’organisation lorraine a été "un peu débordée"

RÉACTION – Invitée de Quotidien mardi 5 janvier, Amandine Petit a avancé que les responsables de l’évènement ne s’attendaient sans doute pas à attirer autant de monde à sa séance de dédicaces dans un centre commercial de Moselle le week-end dernier.

Les images ont indigné les réseaux sociaux, déclenchant la colère d’élus politiques. La première rencontre de Miss France 2021 avec son public a viré au cauchemar de communication pour la reine de beauté, qui s’est retrouvée embourbée dans une fâcheuse polémique même pas deux semaines après son élection.

"Comme Sylvie Tellier a pu le dire, j’ai été invitée à cet évènement-là, qui n’était pas organisé par le comité Miss France. Peut-être que l’organisation lorraine ne s’attendait pas à une telle foule", a réagi Amandine Petit sur le plateau de Quotidien mardi 5 janvier. "Exactement", répond-elle quand Yann Barthès lui demande si les équipes ont été "un peu débordées" par l’affluence.

Toute l'info sur

Amandine Petit, Miss Normandie, devient Miss France 2021

En vidéo

Miss France 2021: Amandine Petit s'explique après la polémique sur son bain de foule

Quatre jours plus tôt, la Normande de 23 ans se trouvait dans un centre commercial de Moselle où les badauds se sont déplacés en masse pour tenter de l’apercevoir. Si la jeune femme se trouvait bien isolée sur son estrade, ce n’était pas le cas des curieux qui étaient collés les uns aux autres sans pouvoir vraiment respecter de distanciation physique. De quoi irriter alors que l’épidémie de coronavirus reprend dans la région Grand Est et que les restaurants, bars et lieux culturels sont fermés.

Je n’avais pas la main mise sur l’organisation. On a respecté le plus possible les gestes barrières- Amandine Petit dans Quotidien

Mais Amandine Petit l’assure, "les gens étaient heureux de venir ici". "Je n’avais pas la main mise sur l’organisation. On a respecté le plus possible les gestes barrières. On avait la sécurité qui était présente, on avait les autorisations pour. J’avais un plexi, je portais un masque", a-t-elle martelé. Le centre commercial qui l’a accueillie samedi a lui "présenté ses excuses",  "notamment aux autorités sanitaires et au personnel de santé de notre département, qui font chaque jour un travail formidable". Citée par Le Républicain Lorrain, la direction de B’Est promet que "plus aucune manifestation de cette ampleur ne sera organisée tant que la situation sanitaire ne sera pas revenue à la normale"

Lire aussi

Mais hors de question pour Miss France 2021 de vivre sous cloche. Sylvie Tellier a affirmé au Parisien qu'il n'était "pas d'actualité d'interdire à Amandine de se déplacer" et de rencontrer les Français. Si elle assure que l'organisation Miss France "n'organisera pas d'événements pour réunir du public", elle renvoie la responsabilité de  l'accueil de sa reine de beauté aux organisateurs locaux. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Variants du coronavirus : faut-il privilégier le masque FFP2 dans les lieux à risques ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Lire et commenter