"Black Widow" : Ever Anderson, la fille de Milla Jovovich, n’a pas fini de faire parler d’elle

"Black Widow" : Ever Anderson, la fille de Milla Jovovich, n’a pas fini de faire parler d’elle

PORTRAIT – Aînée de la mannequin devenue actrice et du réalisateur Paul W. S. Anderson, l’adolescente de 13 ans incarne avec émotion la jeune Natasha Romanoff dans le film Marvel. Un premier rôle d’envergure avant d’incarner la Wendy de Peter Pan pour Disney.

L’expression "telle mère, telle fille" semble avoir été créée pour elles. Le même regard bleu. Les mêmes traits fins. Le même large sourire. C’est simple, Ever Anderson est la copie conforme de Milla Jovovich. Mais ce n’est pas ce qui frappe quand elle apparaît à l’écran dans Black Widow.

L’adolescente de 13 ans donne vie à une jeune Natasha Romanoff aussi aimante que rebelle. Et dévoile les premières failles de l’une des héroïnes les plus dures à cuir des Avengers avec une émotion non dissimulée. On ne voit qu’elle dans la séquence d’ouverture du film Marvel. Et pas uniquement parce qu’elle a les cheveux bleus et qu’elle parle couramment russe.

D’un côté je suis terrifiée parce que je sais à quel point cette industrie est difficile, mais d’un autre côté je suis très heureuse parce que mon enfant a trouvé ce qui la passionne- Milla Jovovich

"On a auditionné jusqu’à une cinquantaine de filles au Royaume-Uni et une quarantaine aux États-Unis", nous raconte la réalisatrice Cate Shortland pour qui Ever Anderson "est un cadeau". "Sa mère est actrice, son père est réalisateur donc elle a grandi sur les plateaux de tournage. C’est quelqu’un de très libre, elle est comme une petite fée malicieuse. C’était vraiment très beau d’apporter cet état d’esprit à la jeune Natasha", souligne-t-elle. Fille aînée de Milla Jovovich et du réalisateur Paul W. S. Anderson, l’adolescente fait ses débuts au cinéma en famille. Son père lui offre son premier rôle dans Resident Evil : Chapitre final en 2016. 

Elle donne sa première interview à 9 ans, fait sa première couverture de magazine à 10 ans. Toujours avec la même intensité dans le regard. Aussi à l'aise en anglais, en russe et en français, Ever Anderson aime raconter qu’elle excelle en taekwendo, qu’elle est membre de la maison Serdaigle dans l’univers Harry Potter et qu’elle adore regarder la sitcom culte des 50s I Love Lucy. Comme toutes les filles de son âge, elle s’éclate sur TikTok et écoute en boucle Billie Eilish. Sa mère ne manque pas de souligner qu’elle est aussi "fan des films Marvel" et que son casting aux côtés de Scarlett Johansson dans Black Widow a été à double tranchant. "D’un côté, je suis terrifiée parce que je sais à quel point cette industrie est difficile, mais d’un autre côté, je suis très heureuse parce que mon enfant a trouvé ce qui la passionne. Et elle s’y dédie depuis qu’elle a 5 ans", insiste Milla Jovovich auprès de Entertainment Tonight.

En vidéo

LCI PLAY - "Black Widow" : bons baisers de Russie

Élevée à Hollywood, Ever Anderson ne veut pas qu’on puisse l’accuser de népotisme. "Le plus grand défi, c’est de faire mes preuves. Je veux travailler dur et tracer ma propre route pour que les gens ne me voient pas seulement comme leur fille mais aussi comme quelqu’un qui a travaillé pour ça", assure-t-elle à Flaunt, évoquant les nombreuses auditions passées sans pourtant réussir à décrocher le rôle convoité. Celle que ses proches surnomment désormais Baby Widow a fini par obtenir celui qu’elle  "voulait tellement". Elle sera Wendy dans Pete et Wendy, l’adaptation live de Peter Pan que prépare Disney pour 2022. 

Lire aussi

"Je me sens comme elle, cette fille qui ne veut jamais grandir", sourit Ever Anderson dans Flaunt. Sur son compte Instagram, elle affirme être "en route pour le pays imaginaire". Si son personnage a la tête dans les nuages, elle a bien les pieds sur terre. Ses parents semblent en tout cas tout faire pour. Ce sont eux qui gèrent ses réseaux sociaux suivi par plus de 600.000 personnes. "Pas de messages privés. Les commentaires inappropriés seront supprimés et signalés", peut-on y lire. Enfant-star peut-être, mais enfant avant tout.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas et 26 décès enregistrés en 24h

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.