Bouleversée par la mort d'Alisha, 14 ans, Eva Longoria appelle aux dons

Bouleversée par la mort d'Alisha, 14 ans, Eva Longoria appelle aux dons

SOLIDARITÉ – La comédienne américaine a appelé ses abonnés à participer à la cagnotte lancée par le danseur Yanis Marshall pour venir en aide à la famille de la lycéenne assassinée par deux de ses camarades.

Elle a été bouleversée par l'histoire d'Alisha. Ce jeudi, la comédienne américaine Eva Longoria a partagé sur son compte Instagram l'appel au don lancé par le célèbre danseur français Yanis Marshall pour aider la famille de la jeune lycéenne. Âgée de 14 ans, Alisha a été retrouvée morte noyée lundi 8 mars, après avoir été battue et jetée dans la Seine par un couple d'adolescents âgés de 15 ans qui fréquentaient le même lycée qu'elle.

"Mon cher ami Yanis Marshall a lancé une cagnotte pour aider la famille de cette jeune fille, qui a perdu la vie de façon tragique", a réagi la star de Desperate Housewives dans sa story Instagram, qui a été touchée par ce drame qui a marqué l'opinion publique. 

Toute l'info sur

Alisha, 14 ans, morte noyée après une altercation à Argenteuil

Lire aussi

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par YANIS MARSHALL (@yanismarshall)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par YANIS MARSHALL (@yanismarshall)

"Je suis écœuré par cette nouvelle. J’essaie de comprendre mais je n’y arrive pas", a expliqué de son côté Yanis Marshall. "Alisha 14 ans d’abord harcelée puis tabassée avant d’être assassinée par guet-apens par deux adolescents de 15 ans. Je n’ai pas de mot assez fort pour exprimer ma peine envers la victime et ses parents. Un vrai drame, quelle tristesse. Je suis choqué, dégoûté mais surtout peur pour mes futurs enfants", a-t-il conclu sur Instagram.

Les deux collégiens du Val-d'Oise mis en examen pour l'assassinat de leur camarade de classe, ont été placés en détention provisoire, a annoncé jeudi le parquet de Pontoise. Les deux suspects, un garçon et une fille de 15 ans, ont été écroués dans les quartiers pour mineurs de deux établissements pénitentiaires, a indiqué le parquet à l'AFP. Ils encourent jusqu'à vingt ans de prison.

Sur le même sujet

Lire et commenter