Britney Spears a lancé la procédure pour évincer son père de sa tutelle

Britney Spears a lancé la procédure pour évincer son père de sa tutelle

PREMIER ROUND - Moins de deux semaines après ses prises de fonction, l’avocat Matthew Rosengart a officiellement déposé une demande pour faire d’un comptable indépendant le nouveau gestionnaire de la fortune de la popstar. Une avancée éclair après plus de 13 ans de statu quo pour la jeune femme.

Il avait promis d’entamer des démarches "agressives et rapides". Matthew Rosengart a tenu parole et fait ce que les fans de Britney Spears attendent depuis des années. L’avocat de la chanteuse a officiellement demandé à la justice, lundi 26 juillet, de démettre Jamie Spears de ses fonctions. Depuis la mise sous tutelle de sa fille en 2008, c’est lui qui contrôle son argent et ses décisions financières.

Le représentant de la popstar souhaite que le patriarche du clan Spears soit remplacé par le comptable Jason Rubin pour gérer la fortune de la jeune femme, estimée à 60 millions de dollars. "N’importe quel père qui aime sincèrement sa fille et ne veut que le meilleur pour elle devrait de bon cœur se mettre en retrait en faveur de ce professionnel fiduciaire très respecté nommé ici", insiste-t-il.

Toute l'info sur

#FreeBritney, la chanteuse Britney Spears s'oppose à sa tutelle

"Il viendra sans doute un moment où la cour devra se demander si la tutelle doit prendre fin définitivement et si – en plus du fait d’avoir enlevé à sa fille sa dignité, son autonomie et certaines libertés fondamentales – Monsieur Spears est aussi coupable de méfait ou de délit justifiant des poursuites contre lui", écrit encore l’avocat dans sa requête écrite de 127 pages transmise à un tribunal de Los Angeles et citée par le New York Times. Il avance aussi selon Variety que Jamie Spears aurait "dilapidé" l’argent de sa fille, mettant en avant le salaire mensuel de 16.000 dollars qu’il se verse chaque mois.

Elle se libère topless sur Instagram

Depuis son témoignage choc en juin, Britney Spears martèle qu’elle ne remontera plus sur scène tant que son père sera en charge de sa tutelle. "Il devrait être en prison", avait-elle notamment déclaré à propos de Jamie Spears tout en dénonçant "des abus". Sa mère Lynne évoque une relation père-fille qui "s’est réduite à de la peur et de la haine" à cause du "contrôle microscopique" qu’il exerce sur sa vie. La chanteuse souhaite en revanche garder à ses côtés Jodi Montgomery, qui s’occupe de sa vie quotidienne et de ses soins médicaux. Au moins le temps de reprendre une vie normale, dans l'attente de recouvrer sa liberté totale.

Lire aussi

À la sortie de l’audience mardi, son avocat Matthew Rosengart a salué sa cliente pour "son courage" et a remercié les fans de Britney Spears pour "leur soutien incroyable".

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears)

Comme à son habitude, c’est sur Instagram que la principale intéressée s’est exprimée. Et a posté une photo d’elle topless, qu’elle avait déjà partagée avant de la supprimer. Le signe, sans doute, qu’elle se sent littéralement libérée de toute contrainte avant la prochaine audience du 29 septembre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

EN DIRECT - Covid-19 : 59 décès en 24 heures, 1656 patients toujours en soins critiques

Covid-19 : à moins d'un mois de sa mise en place, le déremboursement des tests vire au casse-tête

Crise des sous-marins : la surprenante lettre envoyée par l'Australie à la France

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.