Britney Spears s’attaque aux "documentaires si hypocrites" qui lui sont consacrés

Britney Spears s’attaque aux "documentaires si hypocrites" qui lui sont consacrés

DROIT DE RÉPONSE – Un mois avant de prendre la parole au tribunal, la chanteuse américaine a utilisé son compte Instagram pour s’en prendre aux récents films faisant le récit de sa chute. "Pourquoi mettre en lumière les moments les plus négatifs et traumatisants de ma vie ?", s’insurge-t-elle tout en dansant.

Elle a fait d’Instagram son arme de communication ultime. Britney Spears utilise le réseau social pour marteler qu’elle va bien malgré la bataille qui se livre en coulisses au sujet de la mesure de tutelle sous laquelle elle vit depuis 13 ans.  Entre deux étranges vidéos dans lesquelles elle dit répondre à des questions que ses fans n’ont pas vraiment posées, la chanteuse danse encore et encore face caméra. 

Comme pour prouver son bonheur retrouvé. C’est en légende d’un énième clip, dans lequel elle multiplie les chorégraphies à nous en donner le tournis, qu’elle s’est à nouveau exprimée sur les récents documentaires qui lui sont consacrées.

Punaise, je ne sais pas vous mais je suis ravie de vous rappeler que, même si j’ai eu des moments difficiles dans ma vie, j’ai vécu bien plus de périodes incroyable- Britney Spears

Mais cette fois-ci, ses mots sont plus durs à l’encontre de ces films qui relatent sa période la plus sombre à la fin des années 2000. Après Framing Britney Spears, disponible sur Prime Video, la BBC a produit sa propre enquête intitulée La Bataille pour Britney : fans, cash et tutelle. Un titre racoleur qui n’a pas franchement plu à la principale intéressée. "2021 est vraiment bien mieux que 2020 mais je ne pensais pas que ce serait comme ça. Tant de documentaires ont été faits sur moi cette année avec les points de vues d’autres personnes sur ma vie. Que puis-je dire ? Je suis profondément flattée", écrit-elle sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears)

"Ces documentaires sont si hypocrites. Ils critiquent les médias et ensuite font la même chose ? Punaise, je ne sais pas vous mais je suis ravie de vous rappeler que, même si j’ai eu des moments difficiles dans ma vie, j’ai vécu bien plus de périodes incroyables. Et malheureusement mes amis, je crois que le monde est plus intéressé par le négatif", affirme-t-elle. "Pourquoi mettre en lumière les moments les plus négatifs et traumatisants de ma vie datant s’il y si longtemps ?", poursuit-elle avant de changer de sujet, de parler de ses projets de voyages pour cet été et de s’extasier sur la beauté de son jardin. "Je sais que je suis étrange", s’amuse Britney Spears qui assure vivre sa meilleure vie.

Lire aussi

La pop star en remet tout de même une couche, glissant qu’elle "ne parlait plus du tout à Billy B" - son ancien maquilleur qui est interrogée dans le documentaire de la BBC. "Donc je suis vraiment perdue", sourit-elle avec des emojis pleurant de rire. Britney Spears souligne qu’il s’agit de "son Instagram" où aucun paparazzi n’est invité. "Je ne voulais que vous et votre équipe me suiviez partout", conclut-elle. Mais en commentaires, ses admirateurs ne semblent pas convaincus. Eux qui depuis des mois militent pour la libération de leur idole avec le mouvement #FreeBritney et sont persuadés qu’elles ne gèrent pas elle-même ses réseaux sociaux. Tous n’attendent que le 23 juin pour entendre la chanteuse enfin s’exprimer devant le juge dans le litige qui l’oppose à son père Jamie.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.