Le père de Britney Spears reste en charge de sa tutelle malgré l’audition choc de la chanteuse

Le père de Britney Spears reste en charge de sa tutelle malgré l’audition choc de la chanteuse

DRAMA, DRAMA, DRAMA – Le mauvais feuilleton dont la pop star est l’héroïne continue cette semaine avec le rejet, par un tribunal de Los Angeles, d’une énième demande de la chanteuse qui souhaitait que son père Jamie ne s’occupe plus de ses affaires.

L’affaire régale les médias américains à la manière d’un soap opera. Chaque épisode réservant plus de rebondissements que le précédent. Depuis que Britney Spears a martelé devant un tribunal de Los Angeles qu’elle souhaitait "retrouver sa vie" sans mise sous tutelle la semaine dernière, les tensions se multiplient au sein du clan Spears. 

En cause ? La mainmise du patriarche de 68 ans, Jamie, en charge des biens et de la gestion du planning de sa pop star de fille depuis son épisode psychotique il y a 13 ans. Face au juge, la chanteuse a martelé combien elle était malheureuse et prise au piège. Et n’a épargné personne, à commencer par son père qu’elle a qualifié d'"ignorant" et qu’elle souhaite voir "en prison".

Toute l'info sur

#FreeBritney, la chanteuse Britney Spears s'oppose à sa tutelle

Des propos choc qui ne font qu’exprimer ce que Britney Spears et son avocat essaient de faire depuis des mois. À savoir se défaire de l’autorité de son père. Une première demande de voir son père déchu de son rôle de tuteur a été faite en novembre, sans succès. Une deuxième a été déposée "juste récemment" par Maître Sam Ingham, rapporte TMZ selon qui la requête a été rejetée. Jamie Spears reste donc en place et continuera – pour le moment – à partager son rôle de tuteur avec Jodie Montgomery. Cette dernière a été nommée temporairement en septembre 2019 pour s’occuper de la vie personnelle de la chanteuse car Jamie Spears souffrait de problèmes de santé.

Lire aussi

Sauf que depuis le témoignage très public de Britney Spears, le bras de fer judiciaire a viré à la guerre de com’ entre Jamie Spears et Jodie Montgomery. Le premier accuse la seconde d’être responsable des "souffrances" de sa fille et a demandé à la cour d’ouvrir une enquête. La seconde a répliqué en annonçant qu’elle présenterait très prochainement un plan pour "mettre fin" au régime de tutelle qui régit la vie de la chanteuse depuis 2008. De quoi raviver le mouvement #FreeBritney qui cherche depuis des années à libérer son idole. Le hashtag était à nouveau parmi les plus utilisés sur Twitter ce jeudi. La principale intéressée n’a pas réagi mais a continué son festival de vidéos feel good sur Instagram. En vacances à Hawaï avec son petit ami Sam Asghar, la jeune femme de 39 ans a préféré montrer sa collection de bikinis et ses talents de danseuse sur talons hauts. "Peu importe ce qui te rend heureux, fais-le", assure-t-elle. Un mantra qu’elle semble désormais déterminée à appliquer. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Russie enregistre un nouveau record de décès quotidiens

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.