"Ça fait 13 ans et ça suffit" : Britney Spears demande la levée de sa tutelle

"Ça fait 13 ans et ça suffit" : Britney Spears demande la levée de sa tutelle

#FREEBRITNEY – La chanteuse de bientôt 40 ans était entendue ce mercredi par un tribunal de Los Angeles. Elle y a réclamé la fin de la mesure qui rend notamment son père décisionnaire de nombreux faits la concernant.

C’était une prise de parole attendue, notamment par les fans qui orchestrent depuis plusieurs années une campagne sur les réseaux sociaux et dont quelques dizaines avait fait le déplacement ce mercredi pour soutenir l’interprète de "Toxic". Ce mercredi 23 juin, Britney Spears s’exprimait par Internet lors d’une audience à sa demande devant un tribunal de Los Angeles. La chanteuse, qui s'est dit "déprimée" et "traumatisée", a sollicité la fin de sa mise sous tutelle, effective depuis 2008 et qui, selon elle, a fait "plus de mal que de bien".

Toute l'info sur

#FreeBritney, la chanteuse Britney Spears s'oppose à sa tutelle

"Je veux juste reprendre ma vie, ça fait treize ans et ça suffit", a notamment déclaré la star de 39 ans, qui a dénoncé une mesure "abusive". "Je ne suis pas heureuse, je ne peux pas dormir. Je suis tellement en colère", a-t-elle ajouté dans un monologue d’une vingtaine de minutes, au cours duquel elle a aussi assuré "pleurer tous les jours".

"Peur de son père"

Britney Spears a été placée sous tutelle en 2008, à la suite d’une longue dépression très médiatisée – en témoignaient les images diffusées internationalement d’elle marchant pieds nus à une station-service ou se rasant le crâne. Depuis, les décisions la concernant sont prises notamment par son père, Jamie, même si leurs relations sont notoirement difficiles. Récemment, l’avocat de la star a demandé au tribunal de remplacer ce contrôle paternel par celui de la tutrice professionnel qui cogère actuellement le cas.

Commis d'office, Samuel Ingham avait déjà affirmé que la chanteuse avait "peur de son père". Dans une brève déclaration lue à l’audience, Jamie Spears s’est lui déclaré "désolé de voir [sa fille] dans une telle souffrance". Cette dernière a elle-même critiqué la position de sa famille ce mercredi, assurant que celle-ci avait "rien fichu du tout".

"Contrôle oppressant"

La chanteuse, qui avait annoncé une suspension de ses activités artistiques en janvier 2019, a affirmé ne pas savoir qu’elle pouvait demander la levée de la tutelle. Mais des documents, cités par le New York Times, soulignent que Britney Spears avait déjà exprimé des reproches sur sa situation. "Elle a déclaré qu'elle avait le sentiment que la tutelle était devenue un moyen de contrôle oppressant à son encontre", écrivait ainsi un enquêteur judiciaire dans un rapport de 2016.

Lire aussi

"Elle en a "marre qu'on profite d'elle" et dit que c'est elle qui travaille et rapporte de l'argent mais qu'elle paye pour tout le monde autour d'elle", ajoute le document, alors que la pop star a sorti trois albums et assuré des spectacles en résidence à Las Vegas depuis la mise en place de la mesure. Elle aurait alors informé l’enquête de son souhait que celle-ci prenne fin au plus vite. Soit cinq ans avant l’audience de Los Angeles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Augmentation "fulgurante" des cas de Covid-19 en Guadeloupe

Mort de Jean-François Stévenin : qui sont ses enfants les acteurs Sagamore, Robinson, Salomé et Pierre ?

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, malgré l'argent en aviron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.