Camélia Jordana : "Je ne suis pas une femme politique mais une citoyenne française"

Camélia Jordana : "Je ne suis pas une femme politique mais une citoyenne française"

DROIT DE RÉPONSE – Invectivée à chacune de ses prises de parole, l’actrice et chanteuse de 28 ans réplique à ses détracteurs dans une puissante lettre ouverte publiée ce vendredi 12 février.

Elle a l’habitude d’écrire ses propres textes. Mais cette fois-ci, pas question de mettre en musique les mots qui lui viennent en tête. Camélia Jordana a choisi le format de la lettre ouverte pour répondre à ceux qui trop souvent "lui prête une parole qui n’est pas la sienne". Critiquée, attaquée et harcelée à chacune de ses sorties médiatiques, l’actrice et chanteuse de 28 ans en a assez de voir ses propos "transformés et détournés de leur sens"

"Ma prétendue haine de l’homme, qu’il soit blanc ou non, est une pure invention", écrit Camélia Jordana dans un texte publié sur le site du Huffington Post vendredi 12 février, à quelques heures des Victoires de la musique où elle est nommée pour sa chanson "Facile". 

Fière de son engagement, elle martèle être "liée à la promesse qu’elle s’est fait à elle-même, celle du bon et du juste qui marque sa peau". Camélia Jordana assure "croire profondément en la bienveillance". "Et pourtant. Pourtant, la seule tristesse qui me vient alors n’est pas due à la violence qu’on m’accorde. Ni même à l’impact du harcèlement subi par quelques médias partenaires (…). La tristesse qui se pose en moi est celle de la citoyenne française que je suis et qui voit son pays divisé, la colère au front et la rage au ventre", souligne-t-elle.

Seuls les mots prononcés valent désormais, non ceux qu’on me prête- Camélia Jordana

Celle que le public a connu adolescente dans "Nouvelle star" est "aujourd’hui femme et se contente de dire les choses en elle". "Celles que je porte et qui m’animent, m’inspirent et me font grandir : la nature, le racisme, l’amour, le féminisme… ", poursuit-elle. "Je parle de MA seule et unique vérité, mouvante, mobile, agitée sinon tranquille. Parce que je ne suis pas une femme politique mais une citoyenne française accrochée de toutes forces aux valeurs que m’a inculquée l’école républicaine (…). Je parle en ces qualités-là. Rien de plus. Rien de moins", insiste-t-elle.

Lire aussi

Camélia Jordana explique s’exprimer sur les sujets qui la touchent car elle vit comme nous tous "cette époque heurtante, troublante et rassurante parfois." "Les angles morts y sont nombreux. Les zones d’ombres aussi le volume du boucan absurde ne cesse d’augmenter. Je crois qu’il est temps de le stopper", affirme-t-elle, rappelant que "seuls les mots prononcés valent désormais, non ceux qu’on lui prête".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

" J'ai 30.000 euros de dettes" : ces travailleurs ruinés par la crise du Covid

Lire et commenter