César 2021 : fallait-il à tout prix organiser la cérémonie cette année ?

César 2021 : fallait-il à tout prix organiser la cérémonie cette année ?

DÉCRYPTAGE - Malgré une production amputée en raison de la pandémie, la 46e cérémonie des César aura bien lieu le 12 mars prochain. Une édition symbolique qui pourrait sacrer des outsiders.

La 46e cérémonie des César sera hors norme, quoi qu’il arrive. Alors que la liste des nommés vient d’être annoncée, un flou certain entoure l’organisation de la soirée, le 12 mars prochain à l’Olympia. Si elle sera diffusée en direct sur Canal+, qui en a confié l’animation à la comédienne Marina Foïs, un responsable de la chaîne confiait ce matin à LCI ne pas savoir si la célèbre salle de spectacle des Grands Boulevards serait en mesure d’accueillir un public, en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus. Un dispositif final devrait être arrêté en début de semaine prochaine, histoire de lancer les invitations à temps...

"Notre priorité, c’est que l’édifice tienne droit", confiait il y a peu au Parisien le réalisateur Eric Toledano, élu en binôme avec Véronique Cayla à la tête de l’Académie en septembre dernier. "Si l’on n’organisait pas de cérémonie, on abandonnerait les partenaires et on mettrait les César en péril. On serait par ailleurs dans une résignation insupportable. Si la culture ne montre pas sa force quand elle est très affaiblie, c’est dangereux. Il faut se serrer les coudes, parce qu’on a souffert ensemble."

Des films sortis entre les deux confinements

Symboliques, les César 2021 seront-ils pour autant représentatifs de l’ensemble du cinéma français ? A priori non puisqu’en raison de la pandémie, de nombreux films n’ont pas pu sortir dans les salles qui ont été fermées successivement du 16 mars au 22 juin puis depuis le 30 octobre. Pour se donner une idée de l’hémorragie, il suffit de regarder les chiffres : avec 315 films éligibles aux César cette année, contre 633 l’an dernier, c’est une production amputée de plus de moitié qui a été soumise aux votants.

Au final, ce sont 45 films différents qui seront en lice le 12 mars prochain. Tous sont passés entre les gouttes, sortis pour beaucoup avant le deuxième confinement en octobre. Sur les cinq long-métrages nommés au César du meilleur film, celui qui a remporté le plus grand succès est une surprise : sortie le 16 septembre, la comédie Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal a attiré 747.942 spectateurs à une période où les salles commençaient à retrouver des couleurs. Sa vedette, Laure Calamy, est d’ailleurs la grande favorite au trophée de la meilleure actrice.

Un lot de consolation pour Dupontel ?

Pour Albert Dupontel, allergique aux cérémonies de remise de prix, les douze nominations de Adieu les cons ne sont qu’une petite consolation. Sorti le 21 octobre, le film a séduit 719.365 spectateurs et aurait sans difficulté franchi la barre du million si le reconfinement n’avait pas été annoncé deux semaines plus tard. En cas de victoire aux César, il aura peut-être une nouvelle chance sur grand écran, plus tard dans l’année. Tout comme ADN de Maïwenn, qui totalise quatre nominations dont celle de la meilleure réalisation pour celle qui a vu son film disparaître des écrans après avoir enregistré 62.172 entrées en 48 heures fin octobre...

Le plateau des César 2021 aurait-il été franchement différent sans Covid ? C’est possible. Des films comme Benedetta de Paul Verhoeven avec Virginie Efira, Les Deux Alfred de Bruno Podalydès avec Sandrine Kiberlain, France de Bruno Dumont avec Léa Seydoux ou encore Aline de et avec Valérie Lemercier auraient sans doute figuré dans la liste des nommés en bonne position si leurs distributeurs n’avaient pas préféré attendre des jours meilleurs pour sortir. En revanche virus ou pas, les trois plus gros succès de l’année - Ducobu 3, 10 jours sans maman et 30 jours max - n’y auraient pas figuré, d’autant plus que la nouvelle direction a supprimé le controversé César du public.

Ce qui ne veut pas dire que la cérémonie accouchera forcément d’un palmarès au rabais. Souvent nommé, mais jamais récompensé, François Ozon a ses chances avec Été 85, son film le plus personnel, porté par deux jeunes comédiens bouleversants qui vont se disputer le César de la révélation masculine, Benjamin Lefebvre et Benjamin Voisin. Les César 2021 pourraient également sourire à l’irrésistible Jean-Pascal Zadi, nommé au César de la révélation et du meilleur premier film pour la comédie Tout simplement noir, applaudie par plus de 760.000 spectateurs.

Lire aussi

Déjà en lice 2019 avec Madame de Joncquières, le réalisateur Emmanuel Mouret a lui l’occasion d’être consacré avec Les Choses qu’on dit, les choses en fait, favori de la soirée avec 13 nominations. Cette romance "à la Sautet", sortie mi-septembre, n’a pu enregistrer que 279.094 spectateurs malgré un bel accueil critique. Une récompense majeure lui offrirait une visibilité inédite alors qu’il vient de sortir en VOD. Ne parlons même pas d’un éventuel César de la meilleure actrice pour sa vedette, la chanteuse Camélia Jordana, qui pourrait avoir l’occasion de délivrer le genre de discours polémique comme l’histoire des César en regorge.

Avec 2,16 millions de téléspectateurs l’an dernier, la cérémonie avait enregistré une audience à la hausse, après plusieurs années en chute libre. Une embellie sans doute liée à la polémique entourant les nominations de J’accuse de Roman Polanski. Et la colère de la comédienne Adèle Haenel qui avait quitté la salle Pleyel à l’annonce du César de la meilleure réalisation attribué au cinéaste franco-polonais. À l’époque, les observateurs s’étaient demandé comment la grande famille allait pouvoir se retrouver un an plus tard. À défaut de soufre, la cérémonie 2021 en mode Covid pourrait au moins assurer la paix des ménages... 

>> Et aussi...

Il a décroché 12 nominations pour Adieu les cons dont il est à la fois acteur, réalisateur et scénariste. Ecoutez Albert Dupontel dans notre podcast "Le cinéma, c'est la vie en mieux"...

>> Téléchargez cet épisode sur ApplePodcasts ici

>> Ecoutez-le en streaming sur Deezer ici

>> Ecoutez-le en streaming sur Spotify ici

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Israël va vacciner l'ensemble des Palestiniens munis d'un permis de travail

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter