"Chambre 2806", le documentaire captivant de Netflix sur l'affaire DSK arrive ce lundi

Dominique Strauss-Khan lors de son arrestation à New-York.

SCANDALE - Netflix dévoile ce lundi 7 décembre la série documentaire réalisée par Jalil Lespert sur l'affaire d'agression sexuelle qui a impliqué Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo. Un documentaire édifiant.

C'est un documentaire haletant. Même si on en connaît déjà l'issue. Netflix donne le coup d'envoi de Chambre 2806 : l’affaire DSK, la série qui revient sur la retentissante affaire du Sofitel qui s'est déroulée en mai 2011. Réalisés par le comédien et cinéaste Jalil Lespert, qui s'adonne pour la première fois au genre, les quatre épisodes décortiquent le scandale qui a brisé la carrière politique de Dominique Strauss-Kahn et la vie de Nafissatou Diallo, alors femme de chambre. 

Si on n'aura jamais le dernier mot sur ce qui s'est réellement passé dans cette fameuse chambre 2806 (Dominique Strauss-Khan continue d'affirmer que le rapport sexuel qu'il a eu avec Nafissatou Diallo était consenti), le documentaire ultra fouillé propose un examen minutieux des faits. Il donne la parole à de nombreux témoins, aussi bien du côté des détracteurs de DSK qu'à ceux qui pensent que Nafissatou Diallo a tout manigancé pour faire tomber un homme de pouvoir.

J'ai le sentiment que dans cette affaire, on n'a parlé que de moi. Rien sur lui. J'avais l'impression d'être une criminelle qui avait attaqué quelqu'un- Nafissatou Diallo

On y croise de nombreux enquêteurs, des avocats des deux parties, des politiques comme Elisabeth Guigou et Jack Lang, des amis proches de l'ancien directeur du FMI et même Tristane Banon, qui accuse elle aussi l'ancien mari d'Anne Sinclair de tentative de viol, ou encore Mounia R, une prostituée qui a croisé le chemin du politicien. 

Mais surtout Nafissatou Diallo qui a accepté de revenir sur cette affaire. Elle raconte dans le détail ce qui s'est passé dans la chambre de l'hôtel de luxe.  "Il était comme un singe, comme un animal. J'avais si peur", se souvient la mère de famille, qui s'interrompt pour pleurer ou se tordre les mains. "J'ai le sentiment que dans cette affaire, on n'a parlé que de moi. Rien sur lui. J'avais l'impression d'être une criminelle qui avait attaqué quelqu'un", souffle-t-elle. 

Car c'est ce qui frappe le plus dans cette histoire qui semble sortie d'un autre temps : bien que cette affaire ait montré un côté peu reluisant de DSK, tous les regards se sont braqués sur la victime présumée qui a été trainée dans la boue. Dominique Strauss-Khan n'a jamais été confronté sur sa version des faits, comme le rappelle un avocat. Quelle que soit l'opinion qu'on se fera sur ce qui s'est réellement passé dans la chambre 2806, la série porte un regard saisissant sur cet événement survenu avant la naissance du mouvement #MeToo.

Lire aussi

Et si Dominique Strauss-Khan n'a pas souhaité témoigner dans le documentaire de Jalil Lespert, il a révélé il y a quelques jours qu'il allait prendre la parole pour livrer sa version de l'affaire du Sofitel dans un documentaire qui sortira à l'automne 2021. "Je n'ai jamais donné ma version des faits qui ont marqué mon retrait de la vie politique, d'autres s'en sont chargés à ma place, prenant la parole à partir de coupures de presse, d'interviews et de faits réels ou supposés. L'heure est venue de m'exprimer", a-t-il déclaré. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter